CHAMPIONNATS D’EUROPE EN SALLE Pour l'athlétisme suisse, les championnats d'Europe en salle représentent la plus belle opportunité de briller à l'échelon continental. ATHLE.ch VINTAGE retrace l'épopée des athlètes suisses au cours de cette compétition créée au milieu des années '60. La dix-huitième édition des championnats d'Europe en salle s'est disputée les 21 et 22 février 1987 au stade Couvert Régional de Liévin.

Les championnats d’Europe en salle 1987 à Liévin représentent la préparation idéale en vue des premiers championnats du monde en salle à venir à Indianapolis. Le niveau incroyablement haut constaté lors des championnats d’Europe 1986 en plein air à Stuttgart se répercute inexorablement dans ces dix-huitièmes championnats d’Europe indoor. Mais la délégation suisse qui débarque dans la salle du Pas-de-Calais possède de gros atouts, ce qui va permettre vivre de nouveaux exploits.

Werner Günthör au top, mais battu par plus fort que lui
Revenu tout bronzé d’un camp d’entraînement à Lanzarote, Werner Günthör (ST Bern) réussit un coup incroyable le 8 février 1987 à Macolin en battant le record du monde en salle du lancer du poids avec un jet prodigieux à 22,26 m. Cette sensation laisse entrevoir à Liévin un combat passionnant face à l’autre superstar de la discipline : Ulf Timmermann, son « meilleur ennemi ». Dans son duel face à l’Allemand de l’Est, le Thurgovien doit assumer son rôle de favori à cause de ses 22,26 m de Macolin. Samedi matin 21 février, l’extrémité du splendide stade de Liévin permet de suivre de près ce duel de titans, arbitré par le Soviétique Sergey Smirnov. L’ambiance est cependant étrangement froide, même totalement figée par moments. Au premier essai, Günthör lance à 21,04 m sans être du tout satisfait et l’Allemand à… 18,89 m. Au deuxième essai, Günthör mord et devient de plus en plus nerveux. Timmermann saute dans la brèche et réussit 21,69 m. C’est le tournant du concours : le Suisse perd une partie de sa maîtrise de coordination et il ne dépasse pas 21,35 m lors de sa troisième tentative. Un nouvel essai mordu, alors que Timmermann lance 21,22 m, montre que le vent souffle en faveur du Berlinois. La cinquième ronde s’avère décisive : Werner se rapproche de son adversaire avec 21,53 m, mais l’Allemand de l’Est riposte énergiquement avec un nouveau record personnel à 22,19 m. Les jeux sont faits après que les deux géants aient tenté le tout pour le tout au dernier jet. En vain : nul pour les deux ! Heureux de sa victoire comme rarement un Allemand de l’Est ne peut l’être, Timmermann explique être impressionné par les moyens physiques hors du commun de Günthör qui devraient en faire un homme capable d’atteindre rapidement les 23 mètres ! Les deux hommes vont se retrouver deux semaines plus tard pour une revanche lors des premiers championnats du monde en salle à Indianapolis. Au terme d’un duel de très haut niveau, le classement va rester le même qu’à Liévin avec une victoire de Timmermann sur Günthör : 22,24 m contre 21,61 m.

Roland Dalhäuser est de retour à 2,30 m et plus !
Grand animateur du saut en hauteur en salle durant la première partie de la décennie, Roland Dalhäuser (LC Zürich) est de retour à son meilleur niveau. En franchissant successivement 2,20 m, puis 2,27 m et 2,30 m à son premier essai, le Bâlois de 29 ans prouve qu’il faut toujours compter sur lui pour de grandes performances dans cette compétition. Hélas cette année, ses adversaires sont si forts que les 2,30 m si brillamment franchis ne lui rapportent que la cinquième place, derrière le Suédois Patrik Sjöberg (2,38 m), l’Allemand de l’Ouest Carlo Thränhardt (2,36 m), le Soviétique Gennadiy Avdeyenko (2,36 m) et le Tchécoslovaque Jan Zvara (2,33 m). Deux semaines plus tard à Indianapolis, Dalhäuser terminera cinquième des Mondiaux indoor en égalant son record suisse à 2,32 m !

Une belle surprise pour Sandra Gasser sur 1500 m
L’athlétisme suisse est une véritable petite boîte à surprises, de laquelle jaillissent périodiquement des événements inattendus. Ainsi après Meta Antenen, Markus Ryffel, Roland Dalhäuser, Rolf Bernhard, Peter Wirz et Werner Günthör, un nouveau titre européen en salle récompense les efforts de la meilleure coureuse de demi-fond de l’athlétisme helvétique : Sandra Gasser (ST Bern). Lors d’une finale directe sur 1500 m, la Bernoise se tient sagement en troisième position, tout en restant lucide et attentive à tous mouvements dans cette course qui passe en 1’06″14 aux 400 m, en 2’14″72 aux 800 m, en 2’48″83 au kilomètres et en 3’22″21 aux 1200 m. À l’entrée du dernier tour, lorsque l’Allemande de l’Est Katrin Wühn donne l’impression de vouloir attaquer, Gasser s’écarte habillement juste devant elle pour se retrouver en deuxième position derrière la Soviétique Svetlana Kitova. Courant à deux mètres de la leader, Sandra sent que son adversaire est au maximum de son effort. La Suissesse, qui rêvait d’une médaille, trouve une énergie sensationnelle à 50 mètres de l’arrivée, ce qui lui permet de passer sans grande difficulté la Soviétique et de foncer tout droit vers une magnifique victoire en 4’08″76, record suisse en salle égalé. En battant de façon magistrale la tenante du titre, Sandra Gasser a créé un exploit loin d’être évident à réaliser. Trois ans après avoir conquis le bronze à Göteborg, elle vit maintenant un véritable conte de fées. Son travail à 40% dans le magasin de sport de Markus Ryffel lui offre des conditions d’entraînement idéales, ce qui n’est évidemment pas étranger à ce succès. Sa préparation, savamment pensée, passe par différents ingrédients en mixant au demi-fond des courses énergiques comme ce 800 m couru en 2’00″63 à Macolin face à des hommes (soit mieux que le record suisse en plein air) ou ce 400 m des championnats suisses en salle qui lui a donné le titre national face à la Lausannoise Anita Protti. Ce gain de vitesse pourra faire merveille cet été lors des sprints finaux de ses courses de 1500 m.

Les progrès de Kert Kilbert sur 800 m
Parmi les huit autres Suisses présents dans la salle de la banlieue lilloise, c’est Gert Kilbert (TV Unterstrass) qui s’en sort le mieux sur 800 m. Ses trois courses du week-end sont admirables : tout commence par les séries qui le voient se qualifier à la place en se classant troisième de la deuxième course en 1’52″44. Son compère Alex Geissbühler (TV Bösingen), pourtant bon dans la première série en 1’50″83, manque sa place en demi-finales pour 16 centièmes seulement. Samedi soir, le Zurichois obtient de main de maître son ticket pour la finale en terminant troisième de sa demi-finale en 1’49″97, juste derrière le grand favori Néerlandais Rob Druppers et l’Espagnol Coloman Trabado. La finale de dimanche démarre sur un rythme assez lent et immanquablement les frottements dans le peloton sont fréquents. Kilbert a maille à partir avec le Britannique Tony Morell, un adversaire pas très fair-play en l’occurrence. Ensuite lorsque la course démarre vraiment, c’est Trabado qui chute brusquement devant lui et, pour éviter de tomber lui aussi, le Zurichois doit modifier sa trajectoire. Devant, Rob Druppers, le Soviétique Vladimir Graudyn et le Finlandais Ari Suhonen se sont envolés. Désabusé, Gert Kilbert termine septième en 1’59″08.
Les autres prestations helvétiques sont moins abouties, mais elles laissent entrevoir quelques espoirs. Sur 3000 m, Kai Jenkel (TV Länggasse) court le 3000 m en 8’08″92 et il est, pour quatre secondes, le premier non-qualifié pour la finale. Sur 60 m haies, les deux Biennois manquent leur affaire. Jean-Marc Muster (LAC Bienne) prend un mauvais départ et reste à neuf centièmes d’une qualification pour les demi-finales en 7″90. Son collègue d’entraînement Thomas Christen (LAC Bienne) accroche sérieusement trois haies et trébuche à l’arrivée. Chez les femmes, Marta Grossenbacher (TV Unterstrass) se qualifie au temps pour les demi-finales du 60 m en 7″41, puis elle court en 7″44 ce qui la place au douzième rang. Rita Heggli (LC Zürich) subit exactement le même sort sur 60 m haies en courant à deux reprises en 8″14 lors des séries et des demi-finales, pour un onzième rang au classement final. Enfin Ursula Stäheli (Old Boys Basel) termine huitième du lancer du poids avec un jet à 17,67 m qui se situe à plus d’un mètre de son très joli record suisse réussi un mois plus tôt à Macolin avec 18,75 m.

PAB

Résultats

Hommes

800 m : 7. Gert Kilbert (TV Unterstrass) 1’59″08 / 1’52″44 en séries et 1’49″97 en demi-finales
13. Alex Geissbühler (TV Bösingen) 1’50″83 en séries
3000 m : 13. Kai Jenkel (TV Länggasse) 8’08″92 en séries
60 m haies : 15. Jean-Marc Muster (LAC Bienne) 7″90 en séries
25. Thomas Christen (LAC Bienne) 10″19 en séries
Hauteur : 5. Roland Dalhäuser (LC Zürich) 2,30 m
Poids : 2. Werner Günthör (ST Bern) 21,53 m


Femmes

60 m : 12. Marta Grossenbacher (TV Unterstrass) 7″41 en séries et 7″44 en demi-finales
1500 m : 1. Sandra Gasser (ST Bern) 4’08″76 (record suisse indoor)
60 m haies : 11. Rita Heggli (LC Zürich) 8″14 en séries et 8″14 en demi-finales
Poids : 12. Ursula Stäheli (Old Boys Basel) 17,67 m

 

Version imprimable de l’article (PDF)

 

A découvrir prochainement

L’épopée des athlètes suisses aux championnats d’Europe en salle

19ème championnats d’Europe en salle 1988 à Budapest

 

 

ATHLE.ch VINTAGE – Accueil

ATHLE.ch VINTAGE – Facebook

ATHLE.ch VINTAGE – Instagram

 

Championnats d'Europe en salle

CompétitionPériodeThème / LieuSitePDF
Championnats d'Europe en salle1966-2019Preview
1er Jeux Européens en salle1966Dortmund
2ème Jeux Européens en salle1967Prague
3ème Jeux Européens en salle1968Madrid
4ème Jeux Européens en salle1969Belgrade
1er Championnats d'Europe en salle1970Vienne
2ème Championnats d'Europe en salle1971Sofia
3ème Championnats d'Europe en salle1972Grenoble
4ème Championnats d'Europe en salle1973Rotterdam
5ème Championnats d'Europe en salle1974Göteborg
6ème Championnats d'Europe en salle1975Katowice
7ème Championnats d'Europe en salle1976Munich
8ème Championnats d'Europe en salle1977San Sebastian
9ème Championnats d'Europe en salle1978Milan
10ème Championnats d'Europe en salle1979Vienne
11ème Championnats d'Europe en salle1980Sindelfingen
12ème Championnats d'Europe en salle1981Grenoble
13ème Championnats d'Europe en salle1982Milan
14ème Championnats d'Europe en salle1983Budapest
15ème Championnats d'Europe en salle1984Göteborg
16ème Championnats d'Europe en salle1985Le Pirée
17ème Championnats d'Europe en salle1986Madrid
18ème Championnats d'Europe en salle1987Liévin
19ème Championnats d'Europe en salle1988Budapest
20ème Championnats d'Europe en salle1989La Haye
21ème Championnats d'Europe en salle1990Glasgow
22ème Championnats d'Europe en salle1992Gênes
23ème Championnats d'Europe en salle1994Paris
24ème Championnats d'Europe en salle1996Stockholm
25ème Championnats d'Europe en salle1998Valence
26ème Championnats d'Europe en salle2000Gand
27ème Championnats d'Europe en salle2002Vienne
28ème Championnats d'Europe en salle2005Madrid
Championnats d'Europe en salle1966-1981Highlights
Championnats d'Europe en salle1982-1998Highlights
Championnats d'Europe en salle2000-2019Highlights

Commentaires

commentaires

Auteur

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top