CHAMPIONNATS D’EUROPE EN SALLE Pour l'athlétisme suisse, les championnats d'Europe en salle représentent la plus belle opportunité de briller à l'échelon continental. ATHLE.ch VINTAGE retrace l'épopée des athlètes suisses au cours de cette compétition créée au milieu des années '60. La douzième édition des championnats d'Europe en salle s'est disputée les 21 et 22 février 1981 au Palais des Sports de Grenoble.

Les championnats d’Europe en salle ont lieu à Grenoble pour la seconde fois après 1972. En arrivant dans le Palais des Sports, la petite délégation de six athlètes sait qu’il faudra se battre fermement pour espérer quelques accessits. Elle ne se doute pourtant pas qu’elle entre dans une salle qui va être le théâtre d’un double coup fumant pour deux de ses athlètes.

L’ascension de Roland Dalhäuser
Samedi, Roland Dalhäuser (TV Birsfelden) est en lice au saut en hauteur. On le sait, cette discipline est toujours le concours phare de ces championnats d’Europe et même une performance de choix ne garantit pas forcément le gain d’une médaille. Huitième l’an dernier à Sindelfingen avec un nouveau record suisse à 2,26 m, le Bâlois de 23 ans a encore progressé. Après avoir franchi également 2,26 m en plein air en fin de saison à Tokyo, le sauteur de Birsfelden a ensuite réussi à franchir 2,28 m, c’était il y a deux semaines lors des championnats suisses à Macolin. Il se présente avec énormément de confiance dans un concours qui va ressembler à un marathon. Il s’agit donc de s’économiser et c’est ainsi qu’après un saut de réglage à 2,15 m, il fait l’impasse à 2,19 m et se retrouve à une barre à 2,22 m quelque deux heures après son premier saut de la journée. Roland franchit facilement cette hauteur et doit maintenant lutter à 2,25 m face à trois autres adversaires, et pas des moindres : les deux Allemands de l’Ouest Dietmar Mögenburg et Carlo Thränhardt, ainsi que le Soviétique Vladimir Granyenkov. La classe de ces sauteurs est indéniable, ce qui leur permet de passer à tour de rôle la latte au premier essai. Mais la situation se corse à 2,28 m; en effet, aucun des quatre n’est capable de franchir les deux premiers essais. Leur ultime tentative est donc cruciale et chacun le sait très bien : il y aura dans quelques minutes trois médaillés et un dindon de la farce ! Les échecs se succèdent encore, mais pas pour Roland Dalhäuser qui passe la barre en la faisant frétiller ! En descendant du tapis, il jette un nouveau coup d’œil sur cette latte qui n’en finit pas de trembler. C’est sûr, elle reste sur ses taquets et le Suisse devient ainsi champion d’Europe grâce à ce record suisse indoor égalé. Détenteur de la meilleure performance mondiale de l’année, le Bâlois tente ensuite 2,30 m mais sans succès.

Un succès amplement mérité pour Rolf Bernhard
La petite délégation suisse retourne dimanche dans le Palais des Sports après avoir fêté la veille au soir son nouveau champion Roland Dalhäuser. Assis sur son siège dans les tribunes, il s’intéresse de près au concours du saut en longueur de son ami Rolf Bernhard (ATV Frauenfeld). Les deux sauteurs avaient été brillants l’an dernier à Sindelfingen, sans toutefois avoir été payés convenablement. Au vu du succès de Dalhäuser la veille, pourquoi ne pas se mettre à rêver de médaille également pour Bernhard ? À trente-deux ans, le Thurgovien est un sauteur très expérimenté. Et en constatant un nombre élevé de sauts mordus dans cette finale, le routinier pourrait faire la différence en faisant parler sa science de la précision à l’appel. C’est ce qui se produit avec un sans-faute de Rolf, qui saute successivement 7,69 m, 7,80 m et 7,78 m et qui se retrouve à ce moment-là dans le quatuor de tête avec le Soviétique Shamil Abbyasov, le Hongrois Laszlo Szalma et l’Espagnol Antonio Corgos. Le quatrième essai du Suisse est fantastique car il lui permet de battre le record suisse de huit centimètres avec 7,95 m et de prendre la tête, ceci à égalité avec Abbyasov. Szalma saute lui aussi loin, mais pas suffisamment avec 7,90 m. Tout va s’enchaîner de manière magique dans le money time de ce concours avec un Rolf Bernhard motivé comme jamais au moment d’entamer la course d’élan de son cinquième essai. Son appel est une fois de plus parfait et son double ciseau fait merveille dans les airs du Palais des Sports. La trace qu’il laisse dans le sable semble être placée loin de la planche. Les officiels français mesurent ce saut à 8,01 m ! Pour la première fois un Suisse dépasse la limite de prestige des huit mètres en salle, ce qui n’est pas rien. Seul en tête du concours, le Thurgovien saute une troisième fois au-delà de son ancien record suisse avec cette-fois-ci 7,97 m. Son job est fait, mais il doit encore attendre l’ultime essai de Corgos. L’Espagnol va-t-il crucifier le Suisse au tout dernier saut ? Frisson dans le camp suisse car le Catalan est lui aussi retombé très loin dans le sable. Heureusement le panneau lumineux de la firme Omega indique 7,97 m. Rolf Bernhard devient champion d’Europe du saut en longueur ! Contrairement à son pote Dalhäuser, il est tout de même loin de la meilleure performance mondiale qu’un jeune Américain de 19 ans, un certain Carl Lewis, a pu signer ce même jour à Fort Worth avec 8,50 m. Quoi qu’il en soit, il s’agit là d’un succès mérité pour Rolf Bernhard, un athlète qui a fait passer en dix ans le record suisse à une distance fort respectable : des 7,63 m de Jacky Ducarroz (SC Liestal) en 1970 aux 8,10 m des championnats suisses 1980 à Lausanne, ceci en treize étapes successives, dont les premiers huit mètres furent atteint le 28 juin 1975 à Zofingue. Mérité également par le fait qu’il n’a pas eu souvent les centimètres avec lui lors des grandes compétitions internationales. On pense bien sûr à ses deux neuvièmes places aux Jeux Olympiques de 1976 à Montréal et de l’an dernier à Moscou, où il fut à chaque fois bouté hors de la finale pour dix et trois centimètres seulement. Comme quoi la roue du destin finit toujours par tourner favorablement.

Les autres Suisses se classent au onzième rang
Le bilan helvétique de ces championnats d’Europe en salle 1981 est complété par d’autres belles prestations. Si Rolf Gisler (ST Bern) déçoit un peu en courant le 400 m en 48″86 lors des séries (onzième sur treize coureurs), les hurdlers Tessinois Pablo Cassina (SA Lugano) et Roberto Schneider (LC Zürich) sont en verve lors des séries du 50 m haies. Ils se qualifient pour les demi-finales au temps avec des performances vraiment très intéressantes : Pablo obtient le huitième chrono et place le record suisse indoor à un impressionnant 6″71; son compère Roberto reste très proche avec 6″74 et se trouve être le dernier qualifié. Quelques heures plus tard, Schneider se retrouve au départ de la première demi-finale. Malgré un bon départ, il doit se résoudre à abandonner, victime d’une contracture musculaire. Cassina, qui court dans la seconde demi-finale, ne réédite quant à lui pas son exploit des séries et il termine onzième de ces championnats en 6″83. Enfin au saut en hauteur des femmes, on retrouve Gaby Meier (Old Boys Basel) qui franchit 1,80 m, ce qui lui vaut le onzième rang, assez loin derrière la championne olympique Sara Simeoni (1,97 m). À l’instar de Roland Dalhäuser, la Bâloise de 22 ans possède tout l’avenir devant elle, à témoin les 1,86 m qu’elle a pu passer cet hiver à Macolin. On en reparlera certainement en bien ces prochaines saisons.


Le meilleur bilan de l’Histoire suisse lors des championnats d’Europe en salle
Au Palais des Sports de Grenoble, l’athlétisme suisse a connu un fantastique week-end. Il a pu fêter deux titres européens avec les victoires de Roland Dalhäuser au saut en hauteur et de Rolf Bernhard au saut en longueur, ce qui en font les médailles d’or # 4 et 5 de l’Histoire de l’athlétisme suisse lors de cette compétition en salle, après celle de Meta Antenen au saut en longueur en 1974 à Göteborg et celles de Markus Ryffel sur 3000 m en 1978 à Milan et en 1979 à Vienne. Ce bilan est vraiment remarquable pour notre pays. Espérons que ces succès ouvrirons les yeux aux autres bons athlètes suisses; Roland et Rolf ont en tous cas démontré au bord de l’Isère que tout peut être possible.

PAB

Résultats

Hommes

400 m : 11. Rolf Gisler (ST Bern) 48″86 en séries
50 m haies : 11. Pablo Cassina (SA Lugano) 6″71 (rec. suisse indoor) en séries et 6″83 en demi-finales
Roberto Schneider (LC Zürich) 6″74 en séries et DNF en demi-finales
Hauteur : 1. Roland Dalhäuser (TV Birsfelden) 2,28 m (record suisse indoor égalé)
Longueur : 1. Rolf Bernhard (ATV Frauenfeld) 8,01 m (record suisse indoor)

 

Femmes

Hauteur : 11. Gaby Meier (Old Boys Basel) 1,80 m

 

Version imprimable de l’article (PDF)

 

A découvrir prochainement

L’épopée des athlètes suisses aux championnats d’Europe en salle

13ème championnats d’Europe en salle 1982 à Milan

 

 

ATHLE.ch VINTAGE – Accueil

ATHLE.ch VINTAGE – Facebook

ATHLE.ch VINTAGE – Instagram

 

Championnats d'Europe en salle

CompétitionPériodeThème / LieuSitePDF
Championnats d'Europe en salle1966-2021Preview
Championnats d'Europe en salle1966-2021Accueil
1er Jeux Européens en salle1966Dortmund
2ème Jeux Européens en salle1967Prague
3ème Jeux Européens en salle1968Madrid
4ème Jeux Européens en salle1969Belgrade
1er Championnats d'Europe en salle1970Vienne
2ème Championnats d'Europe en salle1971Sofia
3ème Championnats d'Europe en salle1972Grenoble
4ème Championnats d'Europe en salle1973Rotterdam
5ème Championnats d'Europe en salle1974Göteborg
6ème Championnats d'Europe en salle1975Katowice
7ème Championnats d'Europe en salle1976Munich
8ème Championnats d'Europe en salle1977San Sebastian
9ème Championnats d'Europe en salle1978Milan
10ème Championnats d'Europe en salle1979Vienne
11ème Championnats d'Europe en salle1980Sindelfingen
12ème Championnats d'Europe en salle1981Grenoble
13ème Championnats d'Europe en salle1982Milan
14ème Championnats d'Europe en salle1983Budapest
15ème Championnats d'Europe en salle1984Göteborg
16ème Championnats d'Europe en salle1985Le Pirée
17ème Championnats d'Europe en salle1986Madrid
18ème Championnats d'Europe en salle1987Liévin
19ème Championnats d'Europe en salle1988Budapest
20ème Championnats d'Europe en salle1989La Haye
21ème Championnats d'Europe en salle1990Glasgow
22ème Championnats d'Europe en salle1992Gênes
23ème Championnats d'Europe en salle1994Paris
24ème Championnats d'Europe en salle1996Stockholm
25ème Championnats d'Europe en salle1998Valence
26ème Championnats d'Europe en salle2000Gand
27ème Championnats d'Europe en salle2002Vienne
28ème Championnats d'Europe en salle2005Madrid
29ème Championnats d'Europe en salle2007Birmingham
30ème Championnats d'Europe en salle2009Turin
31ème Championnats d'Europe en salle2011Paris
32ème Championnats d'Europe en salle2013Göteborg
33ème Championnats d'Europe en salle2015Prague
34ème Championnats d'Europe en salle2017Belgrade
35ème Championnats d'Europe en salle2019Glasgow
36ème Championnats d'Europe en salle2021Torun
Championnats d'Europe en salle1966-2021Statistiques
Championnats d'Europe en salle1966-1981Highlights
Championnats d'Europe en salle1982-1998Highlights
Championnats d'Europe en salle2000-2019Highlights
Championnats d'Europe en salle1966-2021Livre

Commentaires

commentaires

Auteur

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top