ATHLE.ch VINTAGE | TIMELINE HIGHLIGHTS | Les principaux événements de l'athlétisme suisse lors de la saison 1923.

15.04.1923
Le Club Pédestre de Plainpalais organise les championnats suisses de cross à Genève. Sur un parcours de 10 km, c’est Oscar Garin (Urania Genève Sport) qui l’emporte en 36’57″0. William Marthe (Lausanne-Sports) termine à 100 m et Marius Schiavo (CS Lausanne) complète le podium.

10.06.1923
Parmi les huit athlètes invités au meeting préolympique de Paris, Paul Martin s’avère être le plus en vue en courant le 800 m en 1’56″0. Le record suisse qu’il avait établi en 1921 à Lyon est battu de huit dixièmes. En ce qui concerne les autres athlètes présents dans ce meeting (Josef Imbach, Ernst Gerspach, Constant Bucher, Walter Strebi, Oscar Garin, Willi Moser et Otto Garnus), il n’a malheureusement pas été possible de retrouver leurs performances.

17.06.1923
Lors de la première journée des courses de relais à Bâle, le record suisse du 4 x 100 m est amélioré par les sprinters de l’Old Boys Basel. À la lutte face au SC Luzern, les Bâlois Ernst Gerspach, Anton Pavei, Gottfried Vollmin et Gottfried Moser ont tout donné en finale pour réussir le chrono de 44″7, soit un dixième de mieux que la GG Bern en 1921.

04.07.1923
Une année après avoir établi à Londres un nouveau record suisse du saut à la perche avec 3,58 m, Ernst Gerspach (photo) réalise un nouveau joli coup à l’étranger, à Göteborg pour être précis. En Suède, le Bâlois décroche la quatrième place du concours avec un saut à 3,60 m, soit un nouveau record suisse qui représente la cinquième performance européenne de la saison.

08.07.1923
La deuxième journée nationale des courses de relais se dispute à Lausanne. Un club est venu à Vidy avec une idée bien précise : il s’agit des sprinters de la GG Bern qui ont soif de revanche après avoir récemment perdu leur record suisse du 4 x 100 m. Heinz Hemmi, Walter Leibundgut, Hans Kindler et Arthur Schluchter parviennent à leurs fins en 44″4. Deux autres records nationaux sont également tombés à Vidy : au 4 x 400 m tout d’abord grâce aux pensionnaires des lieux, le CS Lausanne, avec Paul Goetz, Marcel Lichtenegger, Marius Schwegler et Paul Martin qui abaissent la précédente référence de deux secondes en 3’39″1. Ensuite grâce à la GG Bern à l’olympique en 3’30″0 par Willy Schärer, Hans Kindler, Heinz Hemmi et Arthur Schluchter.
Le même jour à Berlin, Josef Imbach réussit son deuxième chrono absolu sur 400 m en 49″5. Cet excellent temps représente la septième performance européenne et la vingt-deuxième mondiale.

22.07.1923
Décidément les athlètes de la GG Bern sont à l’aise dans les courses de relais. Sur leur stade du Eichholz, Jean Stettler, August Baggenstoss, Willy Schärer et Hans Kindler courent le 4 x 400 m en 3’36″8 et retranchent ainsi deux secondes et trois dixièmes au record suisse du CS Lausanne.

23.07.1923
Grand espoir du saut en hauteur en 1919 avec un record suisse à 1,76 m, Hans Moser (GG Bern) avait ensuite connu des saisons moins performantes. Mais le revoilà de nouveau en bonne forme à Berne avec un nouveau record suisse en étant le premier Suisse à franchir 1,80 m.

05.08.1923
Lors d’un meeting à Lausanne, le décathlonien Lausannois de 23 ans Constant Bucher réalise une superbe performance au saut en longueur avec 6,87 m, soit 14 centimètres de mieux que le précédent record suisse détenu depuis 1920 par le Bernois Hans Kindler.

11-12.08.1923
Les championnats suisses simples qui se déroulent au stade du Eichholz à Berne permettent au nombreux public d’assister à un spectacle d’excellente qualité, au point de pouvoir applaudir quatre nouveaux records suisses. Samedi, la finale du 1500 m – celle que tout le monde attendait – tient toutes ses promesses. Le train de cette course assuré par le Bernois Willy Schärer est fort soutenu et, porté par les encouragements de ses supporters, il pense ainsi avoir adopté la meilleure tactique pour remporter le titre. Seulement voilà, le Lausannois Paul Martin aspire au même objectif, ce qui va déboucher sur un dernier tour de folie. Malgré de gros efforts, Paul Martin n’arrive pas à dépasser son adversaire comme il a l’habitude de le faire. L’explication dans la dernière ligne droite est absolument incroyable avec les deux hommes côte à côte sans qu’aucun ne puisse passer l’épaule. Ce mano à mano dure jusqu’au bout et le cassé à la désespérée sur le fil d’arrivée des deux athlètes ne permet pas de dire qui a gagné. Ce qui est sûr, c’est que le record suisse a été amélioré de près de deux secondes en 4’04″5. Finalement Paul Martin et Willy Schärer sont déclarés ex-aequo, mais en très grand gentleman qu’il est, le Lausannois renonce au titre en faveur de son adversaire Bernois ! Quelle superbe leçon de sport de la part de Paulet, qui s’adjuge ensuite le 400 m en 51″5 et le 800 m en 2’00″0.


Inséparables, Paul Martin et Willy Schärer battent le record suisse du 1500 m en 4’04″5

Dans les concours, ce sont les sauteurs qui tiennent la vedette. En longueur, Hans Wenk (Abst. TV Basel) réussit le bond de sa vie; les juges mesurent son essai à 6,88 m, soit un centimètre de mieux que le record de Bucher la semaine passée ! Au saut en hauteur, Hans Moser tient lui aussi la grande forme. Trois semaines après avoir passé 1,80 m, le Bernois réussit un véritable exploit en franchissant 1,85 m, soit la quatrième performance européenne de l’année et la vingt-cinquième mondiale ! En termes de titres suisses, en plus de Paul Martin, ils sont deux à avoir réalisé un doublé. En l’absence de Josef Imbach, le Lucernois Walter Strebi est le plus rapide du moment avec 11″2 sur 100 m et 23″3 sur 200 m, tandis que le Lausannois Constant Bucher s’impose au triple saut avec 13,00 m et au lancer du disque avec 38,10 m. De leurs côtés, Ernst Gerspach remporte le saut à la perche avec un joli 3,55 m, alors que Richard Blanc (Lausanne-Sports) crée la surprise avec une victoire au lancer du javelot (48,00 m). En fin de compétition, les relais engendrent également de très jolis résultats. Au 4 x 100 m, Old Boys Basel gagne en 44″5, mais manque pour un dixième le record suisse qu’ils avaient perdu au profit de la GG Bern. Ces derniers sont justement en lice au relais olympique où une nouvelle confrontation de folie se produit entre Schärer et Martin. Les deux hommes restent à nouveau inséparables dans le 800 m. La décision se fait en faveur des Bernois lors du 400 m puisque August Baggenstoss parvient à prendre deux mètres d’avance sur le jeune Paul Goetz. Les deux courses de sprint sur 200 m et sur 100 m ne changent rien à la donne : Walter Leibundgut et Karl Beyeler parviennent à garder cet avantage pour remporter le titre en 3’27″8, un chrono record amélioré de plus de deux secondes. Les Stadistes terminent à 1,50 m et battent eux aussi l’ancien record suisse.

19.08.1923
Le CS Lausanne accueille à Vidy un adversaire prestigieux : le Stade Français. Pas moins de 3000 spectateurs sont venus assister à cette rencontre, sous un ciel menaçant mais finalement sans pluie. Les Parisiens se sont déplacés au grand complet, avec en vedette Pierre Lewden qui s’impose au saut en hauteur avec un magnifique saut à 1,90 m. Du côté Lausannois, c’est bien sûr Paul Martin qui s’affiche en capitaine de son club. En gagnant de manière autoritaire le 800 m, puis le 1500 m, Paulet a démontré qu’il a désormais l’envergure pour remporter n’importe quelle course de niveau international. Constant Bucher frôle l’exploit au lancer du disque avec un essai supérieur aux 40 m, mais hélas mordu, alors que Richard Blanc, le renfort du LS, gagne le javelot en améliorant son record avec 48,10 m. Au classement final, le Stade Français l’emporte face aux Lausannois par 51 points à 39. La journée se termine par un banquet au Lausanne-Palace, avec des tables fort bien garnies qui ravissent les Parisiens.

02.09.1923
La troisième rencontre de l’histoire entre la Suisse et l’Allemagne se déroule à Bâle, dans le magnifique stade de la Schützenmatte. On se souvient de l’édition 1921 sous la pluie bâloise, puis celle de 1922 à Francfort, avec à chaque fois une nette victoire germanique. Pourtant cette année, les Suisses sont nettement plus performants et ils réussissent à repousser les Allemands dans leurs derniers retranchements. Le score final de 73,5 points à 70,5 en faveur de l’Allemagne montre bien les progrès réalisés par l’équipe helvétique. Ce constat est du reste fort rassurant dans l’optique des Jeux Olympiques qui se dérouleront l’an prochain à Paris. Josef Imbach est le grand artisan de cette belle prestation avec des victoires sur 100 m en 10″9, sur 200 m en 22″5 et sur 400 m en 51″0, ainsi que deux courses de relais d’anthologie sur 4 x 100 m et au 200 m de l’olympique.

Josef Imbach sur 200 m et Hans Wenk en longueur ont remporté de belles victoires pour la Suisse

Paul Martin a quant à lui fort à faire face à Otto Peltzer. En prenant la tête à la cloche, le Lausannois réussit un second tour de feu qui lui permet de s’imposer avec un magnifique nouveau record suisse en 1’55″3. Ces sept dixièmes de gagnés lui permettent de pointer désormais à la place #10 du bilan mondial, un classement dominé par l’Américain Ray Watson en 1’53″6. Paris 1924 promet d’être très chaud… ! L’autre grand espoir olympique du demi-fond suisse, c’est bien sûr Willy Schärer. Après avoir répondu à toutes les attaques, le Bernois accélère dans les 200 derniers mètres et termine avec pas moins de 15 m d’avance en 4’09″0. Les Lausannois William Marthe et Alfred Gaschen font le job sur 5000 m, alors que Victor Moriaud réussit un fort joli 16″3 sur 110 m haies, mais curieusement ce record suisse battu d’un dixième de seconde n’est pas homologué par l’A.S.F.A. Dans les disciplines techniques, Hans Moser et Hans Wenk remportent deux belles victoires : au saut en hauteur, le Bernois franchit 1,80 m, alors qu’au saut en longueur, le Bâlois saute à 6,86 m. Enfin dans les relais, le 4 x 100 m composé de Victor Moriaud, Heinrich Schuler, Heinz Hemmi et Walter Strebi frôle l’exploit en restant à un dixième des Allemands. Le chrono de 43″1 permet de pulvériser le record suisse de près de deux secondes et cette magnifique progression laisse entrevoir une belle perspective en vue des Jeux Olympiques. La dernière épreuve, le relais olympique, voit un festival de l’équipe suisse. Willy Schärer fait jeu égal avec son adversaire sur 800 m, puis Paul Martin prend 3 mètres d’avance lors du 400 m. Malgré que ce soit sa cinquième course du jour, Josef Imbach classe l’affaire sur 200 m et Victor Moriaud conclut avec 9 mètres d’avance en 3’25″8, un bien joli nouveau record pour l’équipe nationale.

08-09.09.1923
Quatre Suisses se rendent à Vienne pour prendre part à un meeting international. Josef Imbach remporte le 200 m en 22″3 devant Walter Strebi. Willy Schärer s’offre deux magnifiques victoires, la première sur 800 m en 1’58″9 et surtout la seconde sur 1500 m en 4’04″3, un chrono qui lui aurait permis de battre le record suisse qu’il codétient avec Paul Martin en 4’04″5. Comme toujours, les records suisses établis à l’étranger, s’il ne sont pas réalisés au sein de l’équipe suisse, ne sont jamais homologués par l’A.S.F.A. Il serait temps de revoir le règlement, ceci par respect envers des athlètes qui font de gros efforts physiques et financiers pour trouver des conditions de compétition nettement meilleures que dans leur propre pays. Peu habitué aux honneurs, Walter Reinle (STV Baden) a également profité de l’aubaine pour battre son record du 400 m de plus d’une seconde en 50″5. Les quatre Suisses ont encore pris part à un relais sur 1600 m (800-200-200-400 m) en faisant jeu égal avec l’Allemagne en 3’35″0.

15-16.09.1923
La pluie tombe dru sur Lausanne à l’occasion des championnats suisses de décathlon. En l’absence d’Ernst Gerspach, le Lausannois Constant Bucher s’impose sans difficulté avec 5’826 points.

PAB

Version imprimable de l’article (PDF)

 

A découvrir prochainement

L’athlétisme suisse dans les années ’20 

Les principaux événements de l’athlétisme suisse lors de la saison 1924

 

ATHLE.ch VINTAGE – Accueil

ATHLE.ch VINTAGE – Facebook

ATHLE.ch VINTAGE – Instagram

 

L'athlétisme suisse dans les années '20

TitreDateHighlightSitePDF
Accueil1920-1929L'athlétisme suisse dans les années '20
Episode 125.07.1920Joseph Imbach égale le record du monde du 100 m
Episode 201.04.1922Deux podiums pour Julien Schnellmann au cross des nations
Episode 3 03.09.1922Meilleure perf européenne de l'année sur 400 m pour Josef Imbach
Episode 4 08.07.1924Paul Martin à un souffle du titre olympique du 800 m
Episode 510.07.1924L'incroyable record du monde de Josef Imbach sur 400 m
Episode 610.07.1924Willy Schärer remporte l'argent du 1500 m olympique
Episode 712.07.1924Ernst Gerspach se classe sixième du décathlon olympique
Episode 813.07.1924Arthur Tell Schwab termine cinquième du 10000 m marche olympique
Episode 902.08.1928Un diplôme olympique pour Paul Martin lors du 1500 m
Episode 1009.09.1928Paul Martin plus rapide que jamais sur 400 m et 800 m
Bilan1920-1929Toutes les statistiques de la décennie
Reportage01.10.1971Rencontre entre Paul Martin et André Obey à Paris
Highlights1920-1929La belle histoire de 6 seconds-couteaux
Highlights13.08.1922Alfred Gaschen booste le record suisse du 5000 m
Highlights20.08.1922Francesca Pianzola gagne le javelot aux Jeux Mondiaux Féminins
Highlights12.08.1923Hans Moser signe la 4e perf européenne en hauteur
Highlights13.08.1923Louise Groslimond bat deux records du monde à Anvers
Highlights26.06.1927Karl Borner, l'homme le plus rapide de Suisse
Highlights26.08.1928Adolf Meier bat le record suisse du décathlon à Zurich
Timeline1920Les principaux événements de la saison 1920
Timeline1921Les principaux événements de la saison 1921
Timeline1922Les principaux événements de la saison 1922
Timeline1923Les principaux événements de la saison 1923
Timeline1924Les principaux événements de la saison 1924
Timeline1925Les principaux événements de la saison 1925
Timeline1926Les principaux événements de la saison 1926

Commentaires

commentaires

Auteur

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top