ATHLE.ch VINTAGE | HIGHLIGHTS 12.07.1924 | Ernst Gerspach (Old Boys Basel) s'offre un diplôme olympique en terminant sixième du décathlon des J.O. de Paris.

Athlète complet dans les années ’20, Ernst Gerspach (Old Boys Basel) mérite bien son étiquette de couteau suisse. Il a l’occasion de le montrer aux yeux de tous lors du décathlon des Jeux Olympiques de 1924 à Paris. ATHLE.ch VINTAGE retourne en plein cœur des Années folles pour suivre les deux journées du Bâlois aux quatre coins du stade de Colombes.

Durant la journée du vendredi 11 juillet 1924 a lieu la première journée du décathlon olympique de Paris avec pas moins de trois Suisses parmi les trente-six concurrents. S’il ne fait aucun doute que la compétition va être dominée par les deux Américains Harold Osborn et Emerson Norton, la plus grande incertitude règne en revanche en ce qui concerne la course aux places d’honneur car tout semble très ouvert. Parmi les principaux prétendants, Ernst Gerspach (Old Boys Basel) fait figure d’outsider assez dangereux. D’ailleurs lors de la première épreuve, le 100 m, il est déjà à son avantage puisqu’il obtient le deuxième chrono derrière Osborn avec 11″4. Il s’en sort relativement bien au saut en longueur avec 6,46 m, ce qui lui permet de se placer en sixième position du classement. Ça se corse un peu au lancer du poids où ses 10,36 m ne pèsent pas bien lourd dans la balance et cette contre-performance le fait passer au dixième rang du classement intermédiaire. Le saut en hauteur est bien entendu dominé par Osborn (qui n’est ni plus ni moins que le tout récent champion olympique de la spécialité avec 1,98 m). Dans ce décathlon, il franchit 1,97 m et prend la tête avec 5 points d’avance sur Norton. Le Bâlois passe quant à lui 1,70 m, ce qui lui permet de gagner une place au classement provisoire après quatre épreuves. La première journée se termine par la terrible épreuve du 400 m. Gerspach assure le coup avec le neuvième chrono en 53″4. Grâce à la défaillance du Letton Gvido Jekals (54″2) et du Finlandais Paavo Yrjölä (54″6), le Bâlois pointe en septième position à l’issue de cette première journée. Comme prévu, ce sont les deux Américains qui virent en tête avec 4’170,92 points pour Emerson Norton et 4’168,10 points pour Harold Osborn. Suivent dans l’ordre l’Estonien Aleksander Klumberg (3’813,08 pts), le Finlandais Iivari Yrjölä (3’771,22 pts), le Suédois Helge Jansson (3’770,80 pts), le Sud-Africain Ernest Sutherland (3’611,37 pts) et donc le Suisse Ernst Gerspach (3’514,28 pts), qui devance de quelques unités Gvido Jekals, Paavo Yrjölä et l’Argentin Henrique Thompson.

Un podium pour Ernst Gerspach au décathlon ?
La seconde journée du décathlon va-t-elle permettre à Ernst Gerspach de réaliser une remontée en direction du podium ? C’est l’idée, mais avec les deux Américains qui font cavaliers seuls à la tête du classement, il ne reste qu’une place que l’Estonien Aleksander Klumberg est prêt à défendre coûte que coûte. Le 110 m haies permet au Suisse d’engranger de précieux points avec ses 16″8 synonymes de troisième chrono du jour. Grâce aussi à la disqualification du Finlandais Iivari Yrjölä, Gerspach occupe maintenant la sixième place provisoire, tout en sentant poindre la menace d’un autre Finlandais : Antti Huusari. Heureusement, le Bâlois est très régulier dans ses performances et, à part le poids d’hier, il assure dans chacune de ses disciplines. Le lancer du disque ne fait pas exception pour lui car ses 33,91 m le classent au huitième rang. Comme sur les haies, un autre prétendant aux premières place se rate; il s’agit cette fois du Sud-Africain Ernest Sutherland qui ne lance qu’à 30,83 m. Le Bâlois est maintenant cinquième au moment d’aborder l’une de ses disciplines de parade, le saut à la perche. L’américain Norton est nettement le plus fort avec 3,80 m, ce qui lui permet de reprendre le leadership de la compétition. Avec ses 3,40 m, Ernst Gerspach fait mieux que tous ses adversaires directs, dont le Suédois Jansson qui ne saute que 3,10 m. Au sortir de cette huitième épreuve, on pointe le Suisse au quatrième rang avec 279 points de retard sur le troisième, Klumberg, mais avec un petit avantage de 55 et 70 points sur Sutherland et Jansson. Dans le monde de l’athlétisme, tout le monde sait que les pays nordiques, spécialement les Fin-landais, sont les maîtres du lancer du javelot. Ainsi Klumberg (57,70 m), Huusari (53,65 m), Paavo Yrjölä (52,93 m), mais aussi Sutherland (51,02 m) engrangent de gros points qui leur permettent de bien remonter au classement. Gerspach termine dixième du concours avec 44,82 m et voit ses rêves de podium s’envoler. Avant la dernière épreuve, Osborn mène avec une avance de plus de 70 points sur Norton; autant dire qu’il va devenir champion olympique du décathlon car Norton n’est absolument pas un foudre de guerre au 1500 m. Klumberg est à l’abri et il va bientôt pouvoir savourer sa médaille de bronze. Derrière, on retrouve Sutherland (6’287 pts), Huusari (6’247 pts), Gerspach (6’171 pts) et Jansson (6’167 pts). On sait que le finlandais Huusari est assez fort dans cette dernière épreuve et qu’à l’inverse, Sutherland et Jansson peuvent être capables de traîner les savates dans leur 1500 m. Voilà Ernst Gerspach averti : la quatrième place lui échappera, mais il peut lorgner sur la cinquième, pour autant qu’il puisse rassembler ses dernières forces dans cette bagarre à trois. Ce 1500 m est gagné en 4’32″4 par l’Argentin Thompson. Comme prévu, le Finlandais Huusari a été bon en 4’37″2, l’Américain Osborn a mis la cerise sur son gâteau olympique en 4’50″0 (ce qui lui permet de battre le record du monde), le Suisse Gerspach a fait de son mieux en 5’08″6, l’Estonien Klumberg a pu savourer sa médaille de bronze en 5’16″0, Sutherland, l’athlète de l’Union Sud-Africaine (USAf) et le Suédois Jansson se sont promenés en 5’19″0 et 5’22″0, alors que l’Américain Norton a été très lent en 5’38″0.Tous méritent pourtant le respect d’avoir terminé ce décathlon olympique, ce qui n’est pas le cas de Dolfi Meier (qui a sans surprise abandonné après son 110 m haies). Ernst Gerspach termine brillant sixième avec 6’743,530 points (5’765 pts au barème actuel), soit un nouveau record suisse battu de 41,64 points. La régularité de l’athlète de l’OB Basel a été sa marque personnelle tout au long de ces deux jours de compétition, ce qui lui vaut un diplôme olympique fort mérité. Quant à Constant Bucher, il a concrétisé ce qui était attendu de sa part, c’est-à-dire une belle remontée au classement. Elle aurait pu être plus belle encore s’il n’avait pas manqué son 110 m haies avec un 18″4 peu flatteur. Sa sixième place au disque avec ses 34,78 m lui ont remis un peu de baume au cœur et le voilà désormais seizième du classement, une place qu’il peut maintenir avec ses 2,90 m à la perche et ses 39,42 m au javelot. Classé à la onzième place du 1500 m en 4’57″2, il termine au quinzième rang final de ce décathlon avec un total de 5’961,525 points (5’268 pts au barème actuel). Le classement final de ce décathlon des Jeux Olympiques de 1924 à Paris est le suivant :
1. Harold Osborn (USA) 7’710,775 pts (6’478 pts au barème actuel)
2. Emerson Norton (USA) 7’350,895 pts (6’117 pts)
3. Aleksander Klumberg (EST) 7’329,360 pts (6’057 pts)
4. Antti Huusari (FIN) 7’005,175 pts (5’952 pts)
5. Ernest Sutherland (USAf) 6’794,145 pts (5’749 pts)
6. Ernst Gerspach (SUI) 6’743,530 pts (5’765 pts)
7. Helge Jansson (SWE) 6’656,160 pts (5’633 pts)
8. Harry Frieda (USA) 6’618,300 pts (5’542 pts)
15. Constant Bucher (SUI) 5’961,525 pts (5’268 pts)
Ernst Gerspach termine brillant sixième avec 6’743,530 points (5’765 pts au barème actuel), soit un nouveau record suisse battu de 41,64 points. Il est à noter que le Bâlois aurait même été classé au cinquième rang avec le barème actuel et non au sixième avec ce barème de 1924. La régularité de l’athlète de l’Old Boys Basel a été sa marque personnelle tout au long de ces deux journées de compétition, ce qui lui vaut un diplôme olympique fort mérité.

PAB

Version imprimable de l’article (PDF)

 

A découvrir prochainement

L’athlétisme suisse dans les années ’20

Highlight 8 / 10 : 12.07.1924 – La marche esthétique et efficace d’Arthur Tell Schwab aux J.O. de Paris 

 

ATHLE.ch VINTAGE – Accueil

ATHLE.ch VINTAGE – Facebook

ATHLE.ch VINTAGE – Instagram

 

L'athlétisme suisse dans les années '20

TitreDateHighlightSitePDF
Accueil1920-1929L'athlétisme suisse dans les années '20
Episode 125.07.1920Joseph Imbach égale le record du monde du 100 m
Episode 201.04.1922Deux podiums pour Julien Schnellmann au cross des nations
Episode 3 03.09.1922Meilleure perf européenne de l'année sur 400 m pour Josef Imbach
Episode 4 08.07.1924Paul Martin à un souffle du titre olympique du 800 m
Episode 510.07.1924L'incroyable record du monde de Josef Imbach sur 400 m
Episode 610.07.1924Willy Schärer remporte l'argent du 1500 m olympique
Episode 712.07.1924Ernst Gerspach se classe sixième du décathlon olympique
Episode 813.07.1924Arthur Tell Schwab termine cinquième du 10000 m marche olympique
Episode 902.08.1928Un diplôme olympique pour Paul Martin lors du 1500 m
Episode 1009.09.1928Paul Martin plus rapide que jamais sur 400 m et 800 m
Bilan1920-1929Toutes les statistiques de la décennie
Reportage01.10.1971Rencontre entre Paul Martin et André Obey à Paris
Highlights1920-1929La belle histoire de 6 seconds-couteaux
Highlights13.08.1922Alfred Gaschen booste le record suisse du 5000 m
Highlights20.08.1922Francesca Pianzola gagne le javelot aux Jeux Mondiaux Féminins
Highlights12.08.1923Hans Moser signe la 4e perf européenne en hauteur
Highlights13.08.1923Louise Groslimond bat deux records du monde à Anvers

 

Commentaires

commentaires

Auteur

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top