ATHLE.ch VINTAGE | BIOGRAPHIE WERNER GÜNTHÖR / EPISODE 1 | Au début des années '80, un jeune lanceur du TV Uttwil nommé Werner Günthör décide de quitter le Bodensee pour s'entraîner à Macolin, où il est pris en charge par Jean-Pierre Egger. C'est le début d'une fantastique histoire qui va conduire le Thurgovien au firmament du lancer du poids mondial. ATHLE.ch VINTAGE propose de revivre la carrière exceptionnelle du chercheur d'or le plus prolifique de l'Histoire de l'athlétisme suisse. Le premier des vingt épisodes de cette biographie est consacré à la famille extraordinaire du lancer du poids helvétique.

Le lancer du poids – cette discipline qui se déroule dans un petit coin du stade – n’est pas forcément la plus populaire du programme de l’athlétisme. Pourtant dans notre pays, à partir du milieu des années ’60, elle va attirer l’attention du grand public pendant une trentaine d’années.
Les lanceurs de poids helvétiques forment une grande famille qui va s’avérer être, au fil des générations, tout à fait extraordinaire. C’est par période que les aïeux de la discipline ont marqué leur empreinte. Les pionniers de l’athlétisme suisse Louis Hurni (FC Servette) et Julius Wagner (FC Bern / FC Zürich) établissent les bases préhistoriques au début du XXe siècle. Le Genevois débute avec 10,14 m en 1906 et il place le record suisse à 11,46 m en 1909, alors que le Bernois réussit 11,74 m en 1913. Hermann Gass (FC Basel) domine les années d’après-guerre en faisant passer la référence nationale de 11,85 m à 12,56 m. Les années ’20 voient ensuite la domination de Werner Nüesch (TV Balgach et FC Zürich / Photo à gauche), dont le point culminant sont ses 14,17 m en 1928. Si Spartaco Zeli (AC Bellinzona) le bat de peu avec 14,25 m en 1939, il faut attendre la fin des années ’50 pour voir le record faire un joli bond grâce à Willi Senn (Old Boys Basel / Photo au centre). Le Bâlois lance 14,39 m en 1947, puis il l’améliore à cinq reprises pour le placer en 1950 à 15,18 m. En 1956, Fred Meyer (LC Zürich) lance son poids à 15,49 m, mais c’est surtout Bruno Graf (LC Zürich / Photo à droite) qui devient dès 1960 l’homme fort de l’athlétisme helvétique en battant à cinq reprises le record suisse pour le porter à 16,22 m en 1962.

Edy Hubacher, le grand-père héroïque
Deux ans plus tard, Edy Hubacher (TV Länggasse Bern / 2,01 m pour 105 kg) arrive au pouvoir et il va représenter dans cette grande famille le grand-père héroïque. Le premier de ses quinze records nationaux est établi en 1964 avec 16,26 m. Il est ensuite le premier à franchir la ligne des 17 mètres (17,12 m en 1965), celle des 18 mètres (18,18 m en 1968) et celle des 19 mètres (19,18 m en 1970), pour finalement accrocher le record suisse à 19,34 m, le 22 août 1970 à Olsztyn. Décathlonien de bon niveau (7’303 points), il possède toujours le record du monde du lancer du poids en décathlon avec ses 19,17 m réussis en 1969 à Berne. Sportif hors pair, Edy se lance ensuite dans le bobsleigh en vue des Jeux Olympiques de 1972 à Sapporo. Le choix est judicieux puisqu’il devient, avec le pilote Jean Wicki, champion olympique de bob à 4 et médaillé de bronze en bob à 2 !

Jean-Pierre Egger, le père technologique
En 1969, Jean-Pierre Egger (Neuchâtel-Sports / 1,92 m pour 103 kg) est diplômé d’éducation physique depuis cinq ans. Il réussit un prometteur 15,83 m et cela le pousse à s’entraîner plus. Grâce à de grosses séances de musculation, il progresse dans les traces d’Hubacher et il va représenter dans cette grande famille le père technologique. Il franchit rapidement la ligne des 17 mètres (17,09 m en 1971), celle des 18 mètres (18,04 m en 1972) et celle des 19 mètres (19,25 m en 1975). Il bat le record suisse en 1976 à 19,48 m et à 19,71 m, puis il prend part aux Jeux Olympiques de Montréal. Il progresse encore en 1977 avec 19,75 m et c’est le 9 juin 1979, chez lui à Neuchâtel, qu’il décroche son Everest avec d’abord 19,90 m, puis 20,25 m ! Neuf fois champion suisse entre 1971 et 1980, Egger va ensuite entraîner une multitude de sportifs, aussi bien en football (Grasshoppers et l’Olympique de Marseille), qu’au saut à ski (Simon Ammann), en passant par la voile (Alinghi) ou la lutte suisse (Matthias Sempach). Mais c’est en athlétisme que le Neuchâtelois va trouver son nirvana en entraînant un Thurgovien nommé Werner Günthör. Ce jeune va devenir, dans la grande famille des lanceurs suisses, le fils en or.

PAB

Version imprimable de l’article (PDF)

 

A découvrir prochainement

Werner Günthör – La ruée vers l’or d’un colosse

Episode 2 / 20 | Saison 1972-1980 : Le teenager surdoué du TV Uttwil

 

ATHLE.ch VINTAGE – Accueil

ATHLE.ch VINTAGE – Facebook

ATHLE.ch VINTAGE – Instagram

 

Werner Günthör

TitreSaisonThèmeSitePDF
Preview1972-1993Werner Günthör, la ruée vers l'or d'un colosse
Accueil1972-1993Werner Günthör, la ruée vers l'or d'un colosse
Episode 11906-1980Le lancer du poids en Suisse : une famille extraordinaire
Episode 21972-1980Le teenager surdoué du TV Uttwil
Episode 31981-1982Du Bodensee à Macolin
Episode 41983Connexion avec le niveau mondial
Episode 51984Un diplôme olympique à Los Angeles
Episode 61985Une saison indoor de haut niveau
Episode 71985Régularité autour des 21 mètres
Episode 81986Un premier sacre européen indoor
Episode 91986Le bon coup de Stuttgart
Episode 101987Record du monde indoor !
Episode 111987Des records stratosphériques
Episode 121987Triomphe sous les sifflets
Episode 131988Le plus fabuleux des records suisses
Episode 141988Un podium au pays du matin calme
Episode 151989Une année de transition tronquée
Episode 161990Tourmente physique et médiatique
Episode 171991Retour au top niveau mondial
Episode 181991Günth-or à Tokyo
Episode 191992Catastrophe en Catalogne
Episode 201993Un nouveau bon coup à Stuttgart
Bilans1972-1993Le palmarès et les statistiques
Livre1997-1993Werner Günthör, la ruée vers l'or d'un colosse

Commentaires

commentaires

Auteur

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top