ATHLE.ch VINTAGE | HIGHLIGHTS 17.09.1969 | Meta Antenen (LC Schaffhausen) décroche la médaille d'argent du pentathlon des championnats d'Europe à Athènes.

Après avoir passé en revue tous les événements de la magnifique saison 1969, ATHLE.ch VINTAGE se doit de revenir sur les trois médailles helvétiques remportées lors des championnats d’Europe à Athènes. Le deuxième podium a été décroché le 17 septembre 1969 par Meta Antenen (LC Schaffhausen) lors d’un pentathlon qui l’a vu effectuer une formidable remontada qui lui a permis de s’octroyer la deuxième place avec 4’793 points.

La malchance, qui guette constamment n’importe quel sportif, s’est semble-t-il acharnée sur quelques athlètes suisses lors de la deuxième journée des championnats d’Europe. C’est tout d’abord Meta Antenen qui en est la victime. Lorsqu’elle se met dans ses starting-blocks pour le 100 m haies, sa première épreuve du pentathlon, le vent souffle très violemment (-4,9 m/s). Dans ces conditions, la Schaffhousoise ne parvient pas à descendre au-dessous des quatorze secondes comme c’est habituellement le cas, en obtenant un tout petit 14″3. Tout cela n’aurait pris aucune allure dramatique si sa grande rivale, l’Autrichienne Liesel Prokop, n’avait pas bénéficié elle de conditions particulièrement favorables avec un vent ne soufflant en effet qu’à 0,3 m/s lorsque l’Autrichienne s’était mise en piste pour réaliser 14″0. Meta Antenen vient donc de perdre de précieux points, alors qu’elle aurait plutôt dû en gagner dans cette première épreuve. Au poids, assez démoralisée, Meta Antenen ne peut se surpasser et avec ses 10,05 m, elle concède plus de cinq mètres à Prokop (15,20 m). Ce début de concours complètement raté lui fait perdre tout espoir de remporter le titre auquel elle pouvait très sérieusement prétendre après avoir battu le record du monde en juillet dernier à Liestal. Avant de prendre part au saut en hauteur, la troisième et dernière épreuve de la première journée du pentathlon, Meta ne s’en remet toujours pas : «Ah, ce vent, ce maudit vent», répète-t-elle pour commencer, à la manière d’une interminable litanie. Puis, croyant bien faire, certains évoquent, compatissants, ce sacré zéphyr. Elle coupe, presque maussade : «Ne me parlez surtout plus du vent, j’en ai eu ma part ce matin». La Schaffhousoise se reprend brillamment l’après-midi lors du saut en hauteur en égalant son record personnel avec un saut à 1,71 m. À l’issue de la première journée, elle ne pointe pourtant qu’au septième rang de ce pentathlon avec 2’779 points, loin, très loin derrière Liesel Prokop qui caracole allègrement en tête avec 3’132 points, devant les Soviétiques Mariya Sizyakova avec 3’002 points et Valentina Tikhomirova avec 2’905 points. L’autre Suissesse de ce concours, Elisabeth Waldburger, pointe au neuvième rang avec 2’761 points. Tout comme Meta, elle n’a pas pu bénéficier de conditions favorables. Elle a débuté avec 14″6 sur 100 m haies, puis elle a enchaîné avec 13,07 m au poids et elle a perdu pied en hauteur avec 1,53 m seulement. Il faudra sortir le grand jeu lors du saut en longueur et du 200 m.

La remontada de Meta Antenen
Jeudi 18 septembre, la troisième journée des championnats d’Europe démarre à nouveau avec les concours multiples. Meta Antenen, qui avait laissé filer la veille l’Autrichienne Liesel Prokop vers la médaille d’or, se doit de jeter toutes ses forces sur les deux dernières disciplines du pentathlon, même si l’espoir de décrocher une médaille semble, apparemment, compromis. C’est avec une détermination étonnante que Meta prend part au saut en longueur. Comme pour les décathloniens la veille, le vent est très fortement favorable. Pour sa discipline de parade, elle va se lâcher complètement avec ce vent dans le dos, qui tranche radicalement avec celui subi au 100 m haies. Avec un bond de 6,42 m, elle pulvérise toutes ses adversaires et elle remonte maintenant à la quatrième place. Le podium est à nouveau une réalité car on sait que les deux Soviétiques ne sont pas vraiment des spécialistes du sprint. Le 200 m voit la blonde Meta jouer les tornades en 25″0 et elle atomise là aussi ses adversaires directes. Il est temps d’effectuer et de vérifier tous les calculs; ça prend du temps, beaucoup de temps. Le verdict tombe enfin et il permet de constater une magnifique deuxième place finale pour Meta Antenen ! Auteur d’une remontée fantastique, la Schaffhousoise décroche à 20 ans la médaille d’argent avec 4’793 points, derrière Liesel Prokop, championne d’Europe avec 5’030 points, mais devant Mariya Sizyakova avec 20 points d’avance et Valentina Tikhomirova avec un écart de 78 points.

Mariya Sizyakova, médaille de bronze / Liesel Prokop, championne d’Europe / Meta Antenen, médaille d’argent

Meta Antenen a renversé tous les pronostics pessimistes qu’on faisait déjà dans le camp suisse et remporte une médaille d’argent qu’on peut accueillir avec le plus grand des enthousiasmes. La Schaffhousoise analyse son exploit avec une lucidité qui n’enlève rien à son charme : «Je suis comblée, car je me retrouve finalement à la place que j’espérais conquérir. Dans son état de forme présentement, Liesel Prokop était imbattable. Certes, le vent qui m’a freiné mercredi dans le 100 m haies m’a fait perdre des points précieux. Sans cette contre-performance due uniquement au vent qui ne soufflait pas encore lorsque Liesel a disputé sa série, la marge de points me séparant finalement de ma rivale aurait été beaucoup plus modeste, ce d’autant plus que je n’aurais certainement pas raté le lancer de poids où, sur le coup de l’énervement, je réussis une performance que je réalisais déjà quand j’avais seize ans. Heureusement qu’à partir du saut en hauteur, j’ai commencé à remonter la pente. Je regrette aussi d’avoir battu cet été le record du monde du pentathlon au début du mois de juillet. Sur le plan technique et moral, ce record que Liesel Prokop allait d’ailleurs me reprendre, a faussé ma préparation en vue de ces championnats d’Europe. Là il me reste encore à disputer le saut en longueur. Puis pour un bout de temps, c’en sera fini des concours et des entraînements. Je suis à bout de ressources au point que je suis heureuse de n’avoir pas eu à disputer, à cause de l’horaire mal fichu, le 100 m haies de cet après-midi».

PAB

Version imprimable de l’article (PDF)

 

ATHLE.ch VINTAGE – Accueil

ATHLE.ch VINTAGE – Facebook

ATHLE.ch VINTAGE – Instagram

 

Highlights

DateAthlèteDisciplineÉvénementSitePDFVoir
27.07.1941Ilsebill PfenningHauteurRecord du monde égalé
22.08.1958Bruno Galliker400 m haiesMédaille de bronze européenne
02.09.1960Bruno Galliker400 m haiesDiplôme olympique
04.07.1969Philippe Clerc200 mRecord d'Europe
06.07.1969Meta AntenenPentathlonRecord du monde
17.09.1969Philippe Clerc100 mMédaille de bronze européenne
17.09.1969Meta AntenenPentathlonVice-championne d'Europe
20.09.1969Philippe Clerc200 mChampion d'Europe
27.09.1969Sieglinde AmmannLongueurMeilleure perf mondiale de l'année
25.07.1971Meta AntenenLongueurPerf de taille dans le vent
14.08.1971Meta AntenenLongueurVice-championne d'Europe
31.08.1972Meta AntenenLongueurDiplôme olympique
10.03.1974Meta AntenenLongueurChampionne d'Europe en salle
07.06.1975Isabella LustiLongueurPerf de taille dans le vent

Commentaires

commentaires

Auteur

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top