TIMELINE | L’épopée des athlètes suisses aux championnats du monde | Osaka 2007 Pour les athlètes suisses, atteindre la limite pour les championnats du monde représente une sorte de Saint Graal car cette compétition est assurément l'un des deux summums de l'athlétisme mondial. ATHLE.ch «VINTAGE propose de revivre en détail l'épopée des athlètes suisses au cours des dix-neuf éditions de ces Mondiaux. La onzième édition des championnats du monde s'est disputée du 24 août au 2 septembre 2007 à Osaka.

En prologue des 11e championnats du monde d’athlétisme à Osaka, Lamine Diack, président sortant et sans adversaire, a été réélu à la tête de la Fédération Internationale d’Athlétisme (I.A.A.F.). Le Sénégalais de 74 ans occupe cette fonction depuis 1999, suite au décès de l’Italien Primo Nebiolo. En 2003 à Paris, l’ancien sauteur en longueur et ministre des sports du Sénégal n’avait déjà pas eu de concurrence. Pour leur part, les anciens champions olympiques Ukrainien Serguei Bubka (perche) et Britannique Sebastian Coe (1500 m) ont été élus à la vice-présidence.
Swiss Athletics (il faut dire comme cela depuis le 1er novembre 2006) a sélectionné douze athlètes, ce qui en fait la plus grande équipe depuis Göteborg en 1995. Présente au Pays du Soleil Levant depuis bientôt deux semaines, l’acclimatation semble avoir été bien digérée par tout le monde. On va être sincère, l’athlétisme suisse est toujours en reconstruction et, selon le directeur technique Peter Haas, seuls Viktor Röthlin (TV Alpnach) au marathon et Alexander Martinez (LC Zürich) au triple saut auront l’occasion de s’illustrer au Nagai Stadium.

Viktor Röthlin réalise une fin de marathon complètement folle
En ce samedi 25 août, la Suisse abat d’entrée de jeu son meilleur atout en la personne de Viktor Röthlin. Le recordman suisse du marathon (2:08’20) se trouve dans la forme de sa vie et il clame à qui veut l’entendre qu’il est là pour être tout devant ! Son acclimatation s’est faite grâce à 270 km de course en quatorze jours et au travail de son partenaire d’entraînement Daniel Brodard. Pour cette course d’Osaka, on prévoit des températures supérieures à 30°C et une humidité d’environ 80%. En conséquence, aucun chrono de grande valeur ne sera attendu, seules les places sur le podium compteront. Le départ est donné à 7:00 du matin avec 85 coureurs; ils ne seront plus que 57 à l’arrivée, ce qui témoigne de la difficulté rencontrée par chacun, même tôt le matin. Röthlin raconte qu’il a failli mourir quatre fois durant cette course… Après le 25e kilomètre, la chaleur est devenue tellement oppressante que sa tête lui faisait mal. Pourtant il s’est accroché car il savait que la fin de course pourrait engendrer de terribles défaillances. À trois kilomètres du terme, l’Obwaldien se trouve en sixième position et il s’est fait décramponner par le Japonais Tsuyoshi Ogata et l’Érythréen Yared Asmerom, les deux hommes qui l’accompagnaient depuis un bon moment. Au 40e kilomètre, un camarade d’entraînement se trouvant au bord du parcours lui crie : «Vas-y, ils sont fichus devant, tu peux le faire, tu peux revenir !». Au courage, Röthlin écoute ces bons conseils et effectivement il fond facilement sur deux Africains. Une fois revenu à leur hauteur, il voit Asmerom mais également le Kenyan William Kiplagat très pâles. En quatrième position, il ne faut surtout rien lâcher et tout tenter pour revenir sur Ogata. Malgré un mal de jambes énorme, Viktor Röthlin parvient à ses fins. Il reprend le Japonais et il se lance à la désespérée sur le Qatari Mubarak Hassan Shami (un Kenyan naturalisé et favori de l’épreuve). Finalement il échoue pour sept petites secondes en 2:17’25, mais il savoure amplement sa troisième place. Ce nouvel exploit, après sa médaille d’argent aux Européens de Göteborg en août 2006 et son record suisse à Zurich en avril dernier, il en avait rêvé (au vrai sens du terme). Il devient le cinquième Suisse à remporter une médaille aux championnats du monde après Werner Günthör, Anita Weyermann, Marcel Schelbert et André Bucher. Ce perfectionniste d’une humilité rare, à la droiture physique et morale exemplaire, a réussi un morceau de bravoure impressionnant dans la fournaise d’Osaka. Il est allé chercher mentalement cette médaille de bronze, bien au-delà de ses capacités vacillantes du moment car il savait que les exploits dépendent souvent de la force du désir. Avant de prendre trois semaines de vacances méritées en Australie, le héros du jour va se mettre toute la semaine au service de l’équipe suisse… comme physiothérapeute !

Ça débute donc extrêmement bien pour le camp suisse et ça se poursuit favorablement pour l’autre élément moteur de l’équipe. En effet lors des qualifications du triple saut, Alexander Martinez a certes sauté assez loin de la limite exigée (17,10 m), mais il a été repêché comme neuf autres athlètes grâce à ses 16,71 m réussis au deuxième essai. Maintenant qu’il possède son ticket pour la finale, l’athlète du LCZ doit trouver l’élasticité nécessaire afin de rebondir le plus loin possible.

Les trois heptathloniennes visent les 6’000 points
Trois heptathloniennes helvétiques qualifiées pour les championnats du monde, c’est tout à fait remarquable. Dans une lutte pour la suprématie nationale, Sylvie Dufour (ST Bern), Simone Oberer (LC Zürich) et Linda Züblin (LAR Bischofszell) espèrent passer les 6’000 points. Arriveront-elles à se surpasser malgré la forte chaleur ? Elles sont pas moins de trente-neuf au début de la première journée et, au sein de ce trio suisse, c’est Simone Oberer qui vire devant au 23e rang avec 3’512 points (13″62 sur 100 m haies, 1,80 m en hauteur, 12,20 m au poids et 25″66 au 200 m). Sylvie Dufour suit de près au 27e rang avec 3’484 points (14″10 – 1,74 m – 13,65 m – 25″45), alors que la cadette des trois pointe au 33e rang avec 3428 points (13″63 – 1,65 m – 12,43 m – 24″75).
Dimanche 26 août, la seconde journée voit une fort belle remontée de la part de Linda Züblin avec 5,98 m en longueur, un excellent 49,85 m au javelot et 2’16″72 au 800 m. Elle termine au 20e rang avec 5’995 points. Juste derrière, Simone Oberer a réalisé 6,04 m, 40,60 m et 2’16″67 pour un total final de 5’922 points. Quant à Sylvie Dufour, elle s’est fait mal au dos lors du saut en longueur et ça s’est répercuté au javelot. Elle a réussi 5,70 m, 39,75 m et 2’14″46 pour un 27e rang avec 5’805 points.
Ce dimanche est également dédié aux qualifications du saut à la perche des femmes. La plus jeune de la délégation, Anna Katharina Schmid (18 ans), a pu franchir 4,20 m au troisième essai et elle se classe au 30e rang. L’essentiel pour elle était de prendre de l’expérience et c’est réussi.

Alexander Martinez atteint son objectif
Après avoir pu brillamment se qualifier pour la finale du triple saut, Alexander Martinez (30 ans depuis jeudi passé) a tout donné pour décrocher une magnifique huitième place avec un saut à 16,85 m, une performance bien supérieure à ses résultats de la saison. Ceint d’un bandeau blanc à l’effigie du drapeau du Japon et portant l’inscription « vainqueur » en japonais, le néo-Suisse (il a reçu son passeport le 22 février 2006) a mis le public dans sa poche tant par sa tenue que par son côté extraverti. Si cela l’a aidé à entrer de justesse dans les huit premiers bénéficiant de trois sauts supplémentaires, ce fut insuffisant pour approcher le podium, qui s’est joué à 17,33 m pour le bronze. Handicapé pendant plusieurs mois par divers ennuis de santé, à un genou d’abord puis à sa jambe d’appel, Alexander Martinez a tiré le meilleur parti de sa forme du moment.

Une suite de championnats en demi-teinte
Après avoir tiré ses meilleures cartouches, l’équipe suisse continue sa mission avec des athlètes un peu moins compétitifs. Mardi 28 août, Marco Cribari (LC Zürich) et Marc Schneeberger (TV Länggasse) ont pu passer un tour dans le 200 m. Auteurs de belles courses le matin en séries avec respectivement 20″71 et 20″72, ils n’ont pu rééditer leur performance en soirée et ils ont été éliminés, la tête haute. Avec ses 20″86, Cribari se classe 25e, tandis qu’avec ses 21″09, Schneeberger se place au 29e rang. Le lendemain, Andreas Kundert (LC Brühl) réussit le bon chrono de 13″68 sur 110 m haies, mais il se sent très frustré car il ne lui a manqué que deux petits centièmes pour passer en demi-finales. Deux jours plus tard, les lanceurs de javelot Stefan Müller (LV Winterthur) et Felix Loretz (LC Zürich) ne passent pas non plus le cap des qualifications. Müller n’a eu qu’un seul essai mesuré à 71,48 m, alors que Loretz a réussi 71,27 m à sa première tentative. Il fallait lancer à 79,79 m pour passer en finale; sans regrets. Enfin au 20 km marche féminin, dans des conditions tout aussi difficiles que pour le marathon de Röthlin, Marie Polli (SAL Lugano) est excellente en terminant 21e en 1:36’54, ce qui représente son record personnel.

PAB

Résultats

Hommes
200 m : 25. Marco Cribari (LC Zürich) 20″71 en séries et 20″86 en demi-finales
29. Marc Schneeberger (TV Länggasse) 20″72 en séries et 21″09 en demi-finales
110 m haies : 26. Andreas Kundert (LC Brühl) 13″68 en séries
Triple :   8. Alexander Martinez (LC Zürich) 16,85 m / 16,71 m en qualifications
Javelot : 31. Stefan Müller (LV Winterthur) 71,48 m en qualifications
32. Felix Loretz (LC Zürich) 71,27 m en qualifications
Marathon :   3. Viktor Röthlin (TV Alpnach) 2:17’25

 

Femmes
Perche : 30. Anna Katharina Schmid (LV Thun) 4,20 m en qualifications
Heptathlon : 20. Linda Züblin (LAR Bischofszell) 5’995 p
(13″63 – 1,65 m – 12,43 m – 24″75 | 5,98 m – 49,85 m – 2’16″72)
22. Simone Oberer (LC Zürich) 5’922 p
(13″62 – 1,80 m – 12,20 m – 25″66 | 6,04 m – 40,60 m – 2’16″67)
27. Sylvie Dufour (ST Bern) 5’805 p
(14″21 – 1,74 m – 13,65 m – 25″45 | 5,70 m – 39,75 m – 2’14″46)
20 km marche : 21. Marie Polli (SAL Lugano) 1:36’54

 

Version imprimable de l’article (PDF)

 

A découvrir prochainement

L’épopée des athlètes suisses aux championnats du monde

Les championnats du monde 2009 à Berlin

 

ATHLE.ch VINTAGE – Accueil

ATHLE.ch VINTAGE – Facebook

ATHLE.ch VINTAGE – Instagram

 

Championnats du monde

CompétitionAnnéeLieuSitePDF
Championnats du monde1983-2023Accueil
1er Championnats du monde1983Helsinki
2ème Championnats du monde1987Rome
3ème Championnats du monde1991Tokyo
4ème Championnats du monde1993Stuttgart
5ème Championnats du monde1995Göteborg
6ème Championnats du monde1997Athènes
7ème Championnats du monde1999Séville
8ème Championnats du monde2001Edmonton
9ème Championnats du monde2003Paris
10ème Championnats du monde2005Helsinki
11ème Championnats du monde2007Osaka
12ème Championnats du monde2009Berlin
13ème Championnats du monde2011Daegu
14ème Championnats du monde2013Moscou
15ème Championnats du monde2015Pékin
16ème Championnats du monde2017Londres
17ème Championnats du monde2019Doha
18ème Championnats du monde2022Eugene
19ème Championnats du monde2023Budapest

 

Commentaires

commentaires

Auteur

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top