ATHLE.ch dans le Nouvelliste : Emotions fortes, luttes passionnantes et niveau inédit CHRONIQUE | Dès cette semaine, la chronique signée ATHLE.ch est de retour chaque mercredi dans Le Nouvelliste, avec une loupe sur le canton, mais aussi des perspectives nationales et internationales. Et ça tombe bien, car l’athlétisme suisse vit une période exceptionnelle. Depuis le début de l’année, les exploits se sont succédés, en stade comme hors stade.

.
Tout a commencé fin janvier, dès les premiers jours de la saison indoor. En une semaine, la Nyonnaise Lea Sprunger a tambour battant réussi le meilleur chrono européen sur 200 m (23″06), puis le meilleur mondial ( !) sur 400 m (51″46). La voie aux exploits était ouverte. Et les athlètes s’en sont donnés à cœur joie : d’abord aux Championnats suisses magiques à Macolin, ensuite à l’apothéose de la saison internationale aux Championnats d’Europe à Belgrade (SRB). Si Sprunger a manqué son affaire de manière dramatique en Serbie, s’effondrant dans les 100 derniers mètres, la St-Galloise Selina Büchel a porté haut les couleurs nationales en défendant son titre continental sur 800 m au terme d’une course pleine d’intelligence et de panache.

Sur la route, les coureurs suisses n’ont pas été en reste. Les phénomènes Fabienne Schlumpf et Julien Wanders se sont hissés à très haut niveau international. C’est la Zurichoise qui a créé les premiers coups d’éclat, réécrivant les statistiques de la course à pied suisse en pulvérisant les records nationaux du 10 km (32’07) et du semi-marathon (1h10’16). Coup de timbale ensuite pour le jeune talent (21 ans) du Stade Genève. A la mi-mars, à Milan (ITA), tout juste de retour de trois mois de préparation intensive au Kenya, Wanders a fait jeu égal avec les coureurs africains 21,1 km durant pour réussir une énorme perf : 1h01’47, troisième chrono suisse de l’histoire derrière Tadesse Abraham et le Martignerain Stéphane Schweickhardt ; record suisse U23 de Viktor Röthlin pulvérisé de quelque trois minutes.

Succès, exploits, échecs, déceptions : le ton de l’année athlétique est donné. Les émotions seront fortes, les luttes passionnantes et le niveau général inédit.

Commentaires

commentaires

Auteur

Autres articles en lien avec ce sujet

*

Top