Clarification ATHLE.ch s’est éloigné ces derniers jours à plusieurs reprises de son domaine de prédilection pour proposer des mises en perspective de la situation extraordinaire que nous vivons. Un texte publié dans ce cadre a suscité quelques réactions vives et même violentes sur Facebook et (surtout) Twitter. Petite clarification.

Loin de tomber du ciel, les réflexions proposées par ATHLE.ch en partenariat avec PHUSIS.ch reposent sur une rigoureuse récolte d’informations au sujet de la pandémie actuelle, une obéissance stricte aux mesures du Conseil fédéral ainsi que sur plus de 20 ans de recherche du Dr. en philosophie de l’Université de Lausanne Michel Herren.

Certains commentaires reçus sont inacceptables dans un pays où la liberté d’expression est un droit fondamental et la pluralité des points de vue un idéal. Les insultes de la part de représentants de grands médias romands et du service public posent des questions quant à la place d’un journalisme diversifié, distancé et critique. En situation de crise plus que jamais.

Choqués, nous continuerons – comme depuis maintenant 5 ans – à valoriser avec enthousiasme et passion notre sport comme art de vivre et comme lutte exigeante et ouverte vers le meilleur niveau possible.

Vive l’athlétisme, vive la santé !

ATHLE.ch

Commentaires

commentaires

Auteur

Autres articles en lien avec ce sujet

One Comment;

  1. pafou said:

    BRAVO! J’apprécie votre objectivité et votre sens commun.

    Relevons par ailleurs que sur les 584 décès répertoriés ce jour en Suisse par l’Office Fédéral, seuls 4 concernent des personnes âgées de moins de 50 ans. Or, la population âgée de moins de 50 ans (dont je n’en fais malheureusement plus partie, soit dit en passant..) représente une majorité claire, à savoir bien plus de 4 millions de personnes en Suisse. Il serait malvenu que cette majorité devienne progressivement la principale victime collatérale de cette épidémie. C’est pourquoi, dans sa grande sagesse, le Conseil Fédéral a tenu compte de cet élément, contrairement à certains « grands » pays qui nous entourent, en refusant d’ordonner une mesure de confinement strict.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top