Lausanne marathon 2019 | 11e perf mondiale pour Bekele Tola, Troxler reine de Lausanne RÉSUMÉ ET INTERVIEWS | Soleil et températures agréables pour la 27e édition du Lausanne Marathon, avec un nouveau gros exploit de la princesse éthiopienne du Helen Bekele Tola (Stade Genève), qui pulvérise en 30’46 le record du 10 km et réussit la 11e meilleure performance mondiale de l’année. En 1h12’44, Merine Meseret Gezahegn (ETH) abaisse le record du semi-marathon. Sur l’épreuve titre, la régionale de l’étape Simone Troxler (Footing Club Lausanne) a enthousiasmé la région par sa victoire et son sourire. Tesfaye Felfele (29’01), Tsige Ayele (2h22’11) et Wodajo Alemayehu (1h07’08) sont les autres vainqueurs du jour. Retour sur les 6 courses dans l’ordre du programme.

10 km

Femmes | 30’46 : nouveau show de Bekele Tola, 8e au scratch et 11e perf mondiale
La Suisse romande continue à faire connaissance avec la princesse éthiopienne de Genève Helen Bekele Tola. Après sa 4e place du prestigieux marathon de Berlin et son phénoménal record de Morat-Fribourg (57’50), la jeune athlète de 25 ans a présenté une nouvelle démonstration de classe mondiale dimanche matin sur l’épreuve courte de Lausanne.
Partie fort, elle s’est rapidement retrouvée en tête d’un groupe d’hommes aux alentours de la 10e place. Alors qu’elle a assumé le tempo sur les deux premiers kilomètres, ses compagnons masculins se sont alors mis au travail : Alexandre Jodidio (CABV Martigny) a été le premier à mettre la main à la pâte, avant de jeter l’éponge quelques kilomètres plus loin. Dès le 4e kilomètre, l’Ethiopienne s’est retrouvée en duo, aux côtés du physiothérapeute espagnol bien connu dans la région Miguel Allueva. Généreux comme toujours dans l’effort, il a prix de longs relais, avant de se faire attaquer à 800 m de l’arrivée. Attaque contrée et victoire in extremis pour lui (7e).

La bonne collaboration a permis à Bekele Tola de claquer un spectaculaire 30’46 : 8e rang scratch et 11e perf mondiale de l’année (non-homologuée en raison du dénivelé trop important du parcours). La Bernoise Nicole Egger (LV Langenthal) termine deuxième dans l’excellent chrono de 33’20 – l’un des meilleurs temps suisses de tous les temps, là aussi non-homologué –, devant la Kenyane de France voisine Mercyline Jeronoh (34’16).

Hommes | Felfele surprend le « patron » Matheka
Surprise dans la course masculine. Après 4 succès d’affilée, le Kenyan de poche Bernard Matheka est tombé sur plus fort que lui en la personne de Tesfaye Felfele, le sympathique Erythréen de Genève. Dès les premiers mètres, Felfele – auteur d’un très bon 2h13 sur marathon il y a peu à Berlin – a montré ses intentions offensives en appuyant sur le champignon. Suite à quelques relais partagés avec le patron Matheka, Felfele s’est détaché dans la petite montée sur le village de Lutry pour ne jamais être repris.

Triomphe total pour le groupe d’entraînement de celui que les speakers de la manifestation appellent « Monsieur Lausanne Marathon » : le multiple vainqueur et recordman du parcours Eticha Tesfaye, mari et coach de Bekele Tola, aussi en charge de l’entraînement de Felfele. Côté Suisse, la perf du jour a été l’œuvre du Chaux-de-Fonnier Julien Fleury (6e), auteur d’un premier chrono sous les 30 minutes (29’51) et seul Helvète devant Bekele Tola.

Marathon

Femmes | Troxler toujours plus rapide et mieux classée à la maison
Après avoir terminé troisième de l’épreuve en 2017 (2h55), deuxième l’an passé (2h44), la régionale de l’étape Simone Troxler s’est offert son premier sacre à Lausanne. « Au début, c’était dur. Mes adversaires m’ont fait mal », a raconté la jeune étudiante de médecine de Chardonne. « A la longue, elles ont calé et m’ont permis de terminer toute seule. Mais c’était dur. Aujourd’hui, j’ai divisé le marathon en 6 parties (de 7 km), comme les années d’études de médecine : au fil des ans et des kilomètres, ça devient plus compliqué… », a souri la coureuse de 23 ans, dont l’interview complète est à retrouver ci-dessous). En 2h42’30, la Vaudoise a non seulement pris sa revanche sur la vétérane vainqueur l’an passé Aline Camboulives (FRA/2h48’49), mais encore établi un nouveau record personnel. L’ancienne vainqueur éthiopienne Tsige Worku prend la troisième place en 2h55’47.

Hommes | Ayele vainqueur sans être le plus rapide
Coup de théâtre côté masculin. L’homme fort de la journée Isaac Kibiwott Maiyo (KEN) a manqué le départ. Parti 4 minutes après ses adversaires, il est parti en trombe (31’06 aux 10 km) pour revenir sur le groupe de tête. Avant de coincer et devoir se contenter de la troisième place en 2h24’27. Le premier à franchir la ligne d’arrivée est l’Ethiopien Tsige Ayele en 2h22’11, devant Tura Kumbi Bechere (ETH/2h24’27). Bien parti, François Leboeuf se classe 4e en 2h29’18 : « J’étais en forme, mais après la moitié de la course, j’ai dû courir sur des œufs : une douleur contractée il y a peu à l’entraînement s’est réveillée derrière la cuisse et m’a empêché de courir aussi vite que j’aurais voulu », a raconté l’Aiglon du CABV Martigny.

Semi-marathon

Femmes | Record du parcours pour Gezahegn
Record du parcours pour la dauphine de Bekele Tola à Morat-Fribourg Merine Meseret Gezahegn (ETH) : en 1h12’44, elle a effacé Patricia Morcelli (1h13’01/2011) des tabelles. La vainqueur 2018 Silass Israel Geletu (ETH) termine deuxième en 1h17’21, devant la Fribourgeoise Teres Heimlicher (LAT Sense), qui remporte les honneurs helvétiques en 1h21’43.

Hommes | Alemayehu résiste au retour de Kuert
Sur la mi-distance, l’habitué éthiopien du Lausanne Marathon et vainqueur de Morat-Fribourg 2017 Wodajo Alemayehu s’est imposé en 1h07’08 suite à une accélération aux alentours de la mi-course. Dans les derniers kilomètres, il a dû s’employer pour résister au retour du champion suisse de la spécialité Fabian Kuert (LV Langenthal), deuxième sur la ligne à 17 secondes (1h07’25). Kadi Nesero (ETH/1h07’35) complète le podium.
.

 

Lien vers le Lausanne Marathon
Lien vers les résultats complets

Commentaires

commentaires

Auteur

Autres articles en lien avec ce sujet

One Comment;

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top