ATHLE.ch VINTAGE | TIMELINE LES PIONNIERES DE L'ATHLETISME SUISSE / EPISODE 11 | La mise en place de l'athlétisme féminin en Suisse ressemble à une longue et sinueuse route. Longtemps ignoré voire même moqué, le mouvement a mis du temps à se développer. ATHLE.ch VINTAGE propose de revenir sur une période d'une quarantaine d'années - de 1921 à 1964 pour être précis - afin de dépoussiérer l'histoire plus ou moins oubliée de celles qui ont vécu les débuts de l'athlétisme en Suisse. Le onzième des treize épisodes de cette saga est consacré au début des années '60, alors que les Zurichoises semblent reprendre la main.

De manière fort réjouissante, la fin de la décennie laisse apparaître de nouveaux noms et cette fraîcheur est plutôt bienvenue, il est vrai. Nous sommes en 1957 lorsque deux records suisses sont battus coup sur coup : le 7 juillet à Liestal, Fry Frischknecht (LS Brühl) saute 5,53 m en longueur et améliore de trois centimètres le record détenu par Leyla de Pol depuis 1941 avec 5,50 m. Un mois plus tard, c’est au tour de Babette Schweizer (Old Boys Basel) de lancer son poids à 12,78 m, soit 42 centimètres plus loin que les 12,36 m de Rosmarie Bosshard réussis en 1954.

Les deux Alice font des merveilles
L’année suivante, c’est un duo de sprinteuses composé d’Alice Fischer (LC Zürich) et d’Alice Merz (ATV Nidau) qui attire l’attention car elles font à tour de rôle grimper le niveau des records suisses dans les trois disciplines de sprint. Pour mémoire on se rappelle que c’est la Bâloise Sonja Prétôt qui les détient avec 7″7 sur 60 m, 12″5 sur 100 m (12″4 même, mais non homologué car il n’y avait que deux chronométreurs au lieu de trois), ainsi que 26″0 sur 200 m. C’est Alice Merz qui lance les premières banderilles de la saison avec 12″5 sur 100 m le 15 mai à Lucerne, puis elle signe un joli record suisse du 200 m le 14 juillet à Bruxelles avec le chrono de 25″8. La Zurichoise Alice Fischer réalise elle aussi un bon début de saison, c’est pourquoi les spécialistes attendent avec impatience leurs confrontations lors des championnats suisses au début du mois d’août à Zurich. Au Letzigrund, le jardin d’Alice Fischer lui sourit dans les trois épreuves. Le 2 août elle remporte le 60 m (une discipline qui ne sera d’ailleurs plus courue officiellement dès 1959) avec un nouveau record suisse en 7″6. Plus tard en fin de journée, elle gagne facilement le 200 m en 25″9 et approche ainsi d’un dixième le record national de Merz. Cette dernière n’a été créditée dans cette course que de 26″5, mais elle compte bien prendre sa revanche le lendemain pour le 100 m. Pourtant, en bonne patineuse artistique qu’elle fut jusqu’à il n’y a pas si longtemps, Alice Fischer a littéralement glissé vers un troisième titre en 12″5, record suisse égalé. Alice Merz n’est cette fois-ci restée qu’à un dixième avec 12″6. De son côté Fry Frischknecht se paie un quadruplé sur 80 m haies, en longueur, au poids et au javelot, tandis que Gretel Bolliger obtient l’ultime titre suisse de sa carrière, le 44e, avec un joli 40,26 m au disque.

Les championnats d’Europe 1958 à Stockholm
Les quatre athlètes qui ont brillé aux championnats suisses sont sélectionnées par la F.S.A.A. pour les VIe championnats d’Europe qui se déroulent du 19 au 24 août 1958 à Stockholm. Dans un environnement hautement plus performant, aucune d’entre-elles ne parvient à franchir un tour. Néanmoins Alice Fischer se signale à son avantage le 20 août lors des séries du 100 m en battant le record suisse en 12″4. Alice Merz passe à côté de ses championnats, tout comme les deux pentathloniennes Gretel Bolliger et Fry Frischknecht qui ne terminent pas leur pensum. Cette dernière se rattrape fort bien le 14 septembre à Feldkirch en améliorant de 66 points le record suisse de Gretel Bolliger avec 4’029 points.
Au cours de la dernière saison de la décennie, deux records suisses tombent lors des championnats régionaux est le 4 juillet à Zurich avec les 12″3 d’Alice Fischer sur 100 m et les 5,59 m de Fry Frischknecht en longueur. Aux titres acquis en 1958. Le 80 m haies donne également lieu à une lutte très serrée entre Frischknecht et Merz.


Joli duel entre Alice Merz et Fry Frischknecht lors du 80 m haies des championnats suisses 1959 à Bâle

Les Zurichoises reprennent progressivement la main au début des années ’60
Une nouvelle décennie s’ouvre en cette année olympique 1960. Mais pour les athlètes féminines de notre pays, cette compétition suprême leur est inaccessible. Il faut dire également que le paysage athlétique suisse chez les femmes est en train changer. Le règne des Bâloises touche à sa fin et ce sont visiblement les Zurichoises qui sont sur le point de reprendre la main. Ce n’est pas encore flagrant en 1960, mais ça en prendra nettement le chemin dès 1962. En ce début de décennie, Fry Frischknecht est toujours omniprésente, un peu à l’image de Gretel Bolliger dans les années ’40 et ’50. En deux fois moins de temps que la Bâloise, de 1957 à 1968, Fry va se construire un palmarès tout aussi fourni avec 34 titres suisses, ce qui représente jusqu’à aujourd’hui le deuxième score absolu derrière Gretel Bolliger. La Saint-Galloise brille lors des championnats suisses 1960 à Lugano avec un triplé, dont le record suisse du saut en longueur avec 5,61 m. Elle doit étonnamment s’incliner au javelot où Kristina Skrotzky (Stade Lausanne) lui vole la vedette. Elle renoue la saison suivante avec son traditionnel quadruplé (80 m haies, longueur, poids et javelot) lors des championnats suisses 1961 à Berne, bien qu’elle ait remporté la victoire du saut en longueur qu’aux essais car elle a été accrochée par la jeune Maya Heidig (Old Boys Basel). Durant ces deux années, on assiste toujours aux belles cavalcades d’Alice Fischer dans les sprints, mais elle est tout de même battue aux championnats suisses par Arlette Küng (LC Schaffhausen) sur 100 m en 1960 En 1961 elle doit repousser les assauts tout en puissance d’Esther Zanol (LC Winterthur). Lors des championnats suisses en 1961, les deux sprinteuses assurent un spectacle d’une intensité rarement atteinte par des femmes en Suisse. Sur 100 m, Alice Fischer l’emporte pour une vingtaine de centimètres. Le lendemain, rebelote pour l’athlète du LCZ sur 200 m, mais c’est finalement la jeune de Winterthour qui remporte le titre car Alice Fischer a été disqualifiée.

La relève arrive dans les lancers
Au lancer du disque, après le règne d’une quinzaine d’années de Gretel Bolliger, deux athlètes Bernoises ont repris le flambeau : Daisy Grädel (GG Bern) et Irene van Wijnkoop (GG Thun). Cette dernière remporte les quatre premiers titres des années ’60, avec une top performance à 40,61 m en 1960, la deuxième de tous les temps en Suisse. Toujours dans les lancers, un événement se produit le 2 septembre 1962 à Lindau. Sur l’aire d’élan du lancer du javelot, Kristina Skrotzky (désormais au LC Zürich) exulte car elle vient de lancer apparemment plus loin que les 43,74 m du record suisse de Lux Stiefel réussis en 1939. L’essai de Kristina est mesuré à 44,08 m, ce qui lui permet de faire tomber le plus vieux record suisse, qui aura tenu 23 ans. Le titre du plus ancien record national revient désormais aux 1,66 m d’Ilsebill Pfenning au saut en hauteur. Il faudra attendre 28 ans pour le voir très nettement amélioré, en 1969, ceci grâce à l’avènement du Fosbury Flop et des revêtements en tartan qui ont grandement facilité la tâche de Bea Graber (LC Winterthur) d’abord avec 1,70 m, puis surtout de Trix Rechner (GG Bern) avec 1,77 m.

PAB

Version imprimable de l’article (PDF)

 

A découvrir prochainement

1921-1964 – Les pionnières de l’athlétisme suisse

Episode 12 / 13 : Susanne Meier, la reine du pentathlon

 

ATHLE.ch VINTAGE – Accueil

ATHLE.ch VINTAGE – Facebook

ATHLE.ch VINTAGE – Instagram

 

Les pionnières de l'athlétisme suisse

TitreThèmeSitePDF
PreviewLes pionnières de l'athlétisme suisse
AccueilLes pionnières de l'athlétisme suisse
Episode 1Le contexte au début du XXe siècle
Episode 2Les premières compétitions en 1921
Episode 3 Des records du monde au javelot "two-handed"
Episode 4 Les derniers exploits d'un autre temps
Episode 5Tout doit être reconstruit
Episode 6Objectif championnats d'Europe 1938
Episode 7L'athlétisme continue pendant la guerre
Episode 8Le chef d'oeuvre d'Ilsebill Pfenning
Episode 9Perte d'élan durant les années '40
Episode 10Le règne des Bâloises durant les années '50
Episode 11Les Zurichoises reprennent la main
Episode 12Susanne Meier, la reine du pentathlon
Episode 13Que le show Meta Antenen commence...
Bilan 1921-1964Toutes les statistiques
LivreLes pionnières de l'athlétisme suisse
Highlight27.07.1941 - Ilsebill Pfenning

 

ATHLE.ch VINTAGE / Tous les dossiers

DossiersParutionSite
Highlights de l'athlétisme suisseDès février 2020
La saison 1969 de l'athlétisme suisseFévrier-mars 2020
Les pionnières de l'athlétisme suisseAvril 2020
Meta Antenen | La première icône féminine de l'athlétisme suisseAvril-mai 2020
La saison 1924 de l'athlétisme suisseJuin-juillet 2020
L'athlétisme suisse dans les années '20Août-octobre 2020
Irene Pusterla | La reine du saut en longueur helvétiqueNovembre 2020
Nicole Büchler | La voltigeuse de MacolinDécembre 2020
Werner Günthör | La ruée vers l'or d'un colosseFévrier-mars 2021
L'épopée des athlètes suisses aux championnats d'Europe en salleMai-juin 2021
Les médailles suisses aux Jeux OlympiquesAoût 2021
1971-2021 - Les 50 ans de Swiss AthleticsNovembre 2021

Commentaires

commentaires

Auteur

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top