26e Lausanne Marathon | Grande fête dans le froid 11'407 coureurs ont bravé le froid lors de la 26e édition du Lausanne Marathon. Malgré des températures de 3 à 8 degrés, la bise et des gouttes de pluie, la fête a été fort entre Lausanne et La Tour-de-Peilz. Alaa Hrioued (MAR) et Aline Camboulives (FRA) ont dominé l’épreuve reine en 2h22’16 et 2h43’14. Le semi a été remporté par les Ethiopiens Alemayehu Wodajo (Lausanne/1h06’56) et Israel Silass Geletu (1h20’06). Le fidèle Bernard Matheka (KEN) a gagné pour la 4e fois consécutive en 29’09 les 10 km, quelques minutes devant sa compatriote Mercyline Jeronoh (33’37).

.
Photo : (c) Daniel Mitchell/ATHLE.ch

Marathon | Hrioued et Camboulives gagnent, Troxler impressionne
Les frères jumeaux de l’autre côté du lac Guillaume et Romain Adam ont choisi Lausanne pour leur grande première sur la distance mythique. Sans se poser de questions : sur les 26 premiers kilomètres, le plus titré des deux, Guillaume – 8e du 1500 m des Universiades en 2015 – a étiré le peloton, pour passer en 1h11’58 à mi-course. Seul l’Ethiopien Masha Haillee Feleke a osé partir avec. Derrière, à 20 secondes, un autre duo, composé du Marocain Alaa Hrioued et de l’Ethiopien Tura Kumbi Bechere. Mais voilà que… patatras au 34e kilomètre : des crampes. Adam se prend le fameux « mur », qui le contraint de finir en roue libre. Feleke coince lui aussi. Devant la Fontaine olympique, ce sont Hrioued et Bechere qui finissent devant, en 2h22’16 et 2h23’50. Fekele est troisième en 2h25’01 ; Adam s’en sort en 2h28’43 (4e) : « Je suis content malgré tout : c’est une belle première expérience », sourit-il à l’arrivée. L’athlète de Puidoux Cédric Pache termine une nouvelle fois meilleur Suisse, 8e en 2h36’55.

Côté féminin, course impressionnante de la Française de 45 ans Aline Camboulives, qui gagne en 2h43’14, alors même qu’elle n’a décidé que la semaine dernière de venir courir à Lausanne. « C’était dur, avec le vent, j’avais l’impression que ça n’avançait pas. Je n’ai jamais regardé la montre. Je n’en ai pas cru mes yeux en voyant le chrono sur la ligne d’arrivée ! » Excellente nouvelle ensuite côté régional : pas loin du tout, la jeune Simone Troxler (22 ans) de Chardonne abaisse son record à 2h44’13. Troisième l’an passé, elle gagne un rang et 10 minutes, à moins d’une minute de la victoire… Athlète à suivre ! L’Ukrainienne et fidèle de l’épreuve Oksana Yurchuk se classe troisième en 3h00’38.

Semi-marathon | Wodajo et Geletu devant, Leboeuf et Hrebec pas loin
La course entre La Tour-de-Peilz et Lausanne a elle aussi tenu toutes ses promesses, d’abord avec le vent de face, puis de dos, pour de très bons chronos. C’est l’Ethiopien de Lausanne et vainqueur 2017 de Morat-Fribourg Alemayehu Wodajo qui a franchi la ligne d’arrivée le premier en 1h06’56, 12 secondes devant Tefera Mekonen (ETH/Berne) et l’Aiglon François Leboeuf (CABV Martigny), qui a fusé comme jamais sur la route, pour abaisser son record à 1h08’51. « C’était spécial, au début les Africains se sont regardés, moi juste derrière. Quand ils ont accéléré, j’ai lâché, mais sans trop perdre. A Lutry, j’ai moi aussi attaqué et lâché le grand africain encore avec moi. C’est la meilleure course sur route de ma vie ! », s’est enthousiasmé le Vaudois.

Chez les femmes, la course a été plus serrée que jamais. Avec deux athlètes en tête : l’Ethiopienne Israel Silass Geletu et… la double vainqueur du semi et du marathon de Lausanne Laura Hrebec (CS 13 Etoiles). « J’ai eu la chance d’être dans un joli petit groupe d’hommes, qui m’ont bien aidée », souriait à l’arrivée la régionale récente 28e des Championnats d’Europe sur marathon. Longtemps, tout le monde a pensé que c’était elle la plus forte, mais, sur la toute fin, elle a dû lâcher prise, au sprint : « Je me suis juste fait battre, sur les tout derniers mètres ; mon adversaire était plus rapide, plus jeune aussi », a souri la maîtresse d’école de Montreux, satisfaite, « aussi du chrono, un des tout meilleurs de ma carrière ». La Zurichoise Melina Frei (TV Oerlikon) finit troisième en 1h20’06, devant l’Aiglonne Theres Leboeuf (1h22’27) et la Lausannoise et ancienne vainqueur à Lausanne Sandra Annen-Lamard (1h22’54).

10 km | Double victoire kenyane : la 4e en série pour Matheka
Le Kenyan de poche Bernard Matheka a une nouvelle fois été le plus véloce sur le parcours rapide de Lausanne. Deux ans après ses 28’18 (record absolu), le sympathique coureur de 30 ans basé à Malleray (JU) a contrôlé l’épreuve pour remporter en 29’09 sa 4e victoire de rang. Alors même qu’il n’est pas encore au meilleur de sa forme : « Je me prépare pour le Circuit de course (la Corrida Bulloise, la Course de l’Escalade à Genève et la Course de Noël à Sion, ndlr.), c’est mon grand but cet hiver ». Il relègue les Marocains Mohammed Meftah El Khair et Ahmed El Jaddar à 8 et 40 secondes. La révélatioon romande de cet automne Julien Fleury (La Chaux-de-Fonds) termine comme à Morat-Fribourg 8e dans l’excellent temps (record pour lui) de 30’10. Il devance l’international bernois sur marathon Marcel Berni de 16 secondes.

Côté féminin, grosse domination de la Kenyane Mercyline Jeronoh (KEN), qui l’emporte sans forcer son talent, en 33’37, devant l’impressionnante Suissesse du LV Langenthal Nicole Egger. La championne suisse de cross de cet hiver à Genève a pulvérisé son record pour l’établir à 34’04. Excellent test pour elle avant de s’attaquer aux courses qualificatives pour les championnats d’Europe de cross à Tilburg aux Pays-Bas : « C’était super : je suis vraiment heureuse de ma course. Je me réjouis de la suite », a-t-elle soufflé à l’arrivée. La Française Virginie Lemay termine loin derrière, troisième en 36’19.

Demain sur ATHLE.ch : Interviews, photos et meilleurs résultats.

 Lien vers les résultats complets

Commentaires

commentaires

Auteur

Autres articles en lien avec ce sujet

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top