Amsterdam 2016 | Sprunger et Rard-Reuse déjà demi-finalistes ! RÈGLEMENT | Grosse surprise dans le mode de qualification des Championnats d’Europe 2016 : le Top 12 Européen 2016 sur 100 m, 200 m, 400 m, 100 m haies, 110 m haies et 400 m haies est demi-finaliste sans courir à Amsterdam. Les viennent ensuite doivent se battre entre eux pour les places restantes à l’occasion d’un premier tour. Une première – pour l’heure passée sous silence ! De ce fait, Lea Sprunger (COVA Nyon/400 m haies) et Clélia Rard-Reuse (CABV Martigny/100 m haies) sont déjà demi-finalistes.

.
La modification des règles de compétition est étonnante à plus d’un titre. Elle est passée sous silence sur les sites spécialisés et par suite inaperçue auprès du large public : pas une ligne dans les médias ni sur le site de fédérations nationales. Imaginez un changement de ce type en football : les meilleures équipes européennes se qualifient directement pour les huitièmes de finale de l’Euro sans avoir à jouer les matchs de poules… Certes, le changement vaut son pesant d’or pour les meilleurs, mais représente un sérieux préjudice pour les seconds couteaux.

« Lorsqu’il y va des médailles, les meilleurs concourent dans les mêmes conditions », souligne Laurent Meuwly, entraîneur national et personnel de Sprunger et Rard-Reuse. Cependant, les athlètes qui ont trouvé les meetings rapides et bénéficié d’une météo et d’un vent idéaux se sont forgés un énorme avantage, surtout sur le tour de piste, où les jambes sont plus mises à mal que sur le sprint court. Celui qui figure ainsi dans le Top 12 des listes de départ aura assurément plus de fraîcheur lorsqu’il s’agira de lutter pour la finale, voire pour la médaille.

A propos de Sprunger, Meuwly indique : « La 12e place est à 55″69. Je ne pense pas qu’une fille ayant couru 55″80 puisse venir se mêler à la lutte pour une médaille ». Sauf si elle a n’a pas eu de chance jusqu’ici côté courses cette saison et a dûment organisé sa planification en vue d’un pic de forme aux Joutes continentales…

Pourquoi le changement ?

A défaut d’explications officielles, deux raisons se dessinent :

  1. La Fédération européenne (European Athletics) veut rendre ses Championnats d’Europe plus attractifs en offrant une lutte plus serrée en séries, quitte à être injuste.
  2. European Athletics a tout mis en œuvre (et risque de mettre à mal la pureté de son sport) pour que les athlètes continentaux à niveau mondial ne boudent pas tous les Joutes continentales au profit des Jeux olympiques.

Commentaires

commentaires

Auteur

Autres articles en lien avec ce sujet

One Comment;

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top