ATHLE.ch VINTAGE | TIMELINE LES PIONNIERES DE L'ATHLETISME SUISSE / EPISODE 13 | La mise en place de l'athlétisme féminin en Suisse ressemble à une longue et sinueuse route. Longtemps ignoré voire même moqué, le mouvement a mis du temps à se développer. ATHLE.ch VINTAGE propose de revenir sur une période d'une quarantaine d'années - de 1921 à 1964 pour être précis - afin de dépoussiérer l'histoire plus ou moins oubliée de celles qui ont vécu les débuts de l'athlétisme en Suisse. Le dernier épisode de cette saga est consacré à la mise en place du show qui sera bientôt produit par Meta Antenen.

En 1963, il ne fait plus l’ombre d’un doute que les forces athlétiques féminines du pays se concentrent désormais du côté de Zurich. Le LCZ a pu construire une belle armada, qui va truster les bilans helvétiques. Alice Fischer a passé la trentaine, mais elle est toujours assoiffée de records. Après ses 12″2, puis 12″1 sur 100 m, mais aussi ses 25″3 sur 200 m, tous réussis en juillet 1962 à Zurich, on la voit égaler en 1963 son record du 100 m et battre celui du 200 m d’un dixième en 25″2. Ses adversaires Beatrice Schneider (Old Boys Basel), 12″1 le 24 mai 1964, ainsi que Esther Zanol, 12″0 le 1er septembre 1962 à Friedrichshafen, poussent Alice Fischer à trouver la plénitude de ses moyens en fin de saison 1964. Le 22 août à Zurich, elle réalise à nouveau 12″1, puis 25″1. Mieux, le 30 août à Zurich, elle est la première Suissesse à casser la barrière des 12 secondes avec un chrono de 11″9. Bien que Beatrice Schneider ait égalé le record suisse du 200 m le 5 septembre à Bâle en 25″1, la Zurichoise confirme ses bonnes dispositions en égalant le 8 septembre à Saint-Gall son record du 100 m en 11″9 à nouveau. Alice fait aussi des merveilles pour son pays au niveau du relais 4 x 100 m, puisque c’est elle qui termine les courses records du 11 juillet 1962 à Bâle en 48″3 et du 12 juillet 1964 à Zurich en 48″0. Cette équipe composée d’Arlette Küng, Beatrice Schneider, Elisabeth Ermatinger et Alice Fischer a une belle allure. La troisième relayeuse représente elle aussi l’un des espoirs numéro 1 du LCZ. Elisabeth Ermatinger connaît une période euphorique sur 80 m haies qui lui permet en 1962 de battre en 11″8 le record suisse co-détenu par Fry Frischknecht et par sa camarade de club Monika Engeler. Elle fait mieux en 1963 avec 11″7, mais c’est surtout en 1964 – alors qu’elle n’a que 19 ans – qu’elle court successivement 11″7 et 11″6, les deux fois en mai à Schaffhouse, puis en 11″4 le 12 juillet à Zurich. Elle bat encore le 29 septembre à Zurich le record suisse du pentathlon de Susanne Meier avec 4’209 points. Un autre grand espoir de l’athlétisme helvétique, la Bâloise Ursula Brodbeck, pulvérise le 11 juillet à Zurich le record suisse du 800 m pour le porter à 2’12″8. Dans cette discipline, qui n’est réapparue au programme féminin qu’en 1960, il y a encore tout à gagner pour cette athlète de 24 ans. Du côté de la Suisse romande, on porte un œil très attentif sur Lisette Malherbe (Stade Lausanne), qui devient à 20 ans championne suisse du saut en longueur en 1963 à Bâle avec un joli bond à 5,40 m.

Florilège de l’athlétisme féminin en Suisse : Alice Fischer (32 ans), Ursula Brodbeck (24 ans) et Elisabeth Ermatinger (19 ans)

Toutes les favorites dominent les championnats suisses de 1964 à Lausanne
Tandis que l’Exposition Nationale de 1964 à Lausanne bat son plein sur les bords du lac Léman à Vidy, le stade Olympique de la Pontaise – situé au nord de la ville – est également le théâtre d’un rassemblement d’envergure nationale : les championnats suisses d’athlétisme. Organisées conjointement par le Lausanne-Sports et le Stade Lausanne durant le week-end des 12 et 13 septembre 1964, cette compétition voit les principales favorites s’imposer. En sprint, Alice Fischer ne laisse absolument aucune chance à ses adversaires en remportant le 100 m en 12″0 et le 200 m en 24″8 (il s’agit d’un record suisse battu de trois dixièmes, mais il ne sera pas homologué par la Fédération car le protocole n’a pas été établi ! Sur 800 m, Ursula Brodbeck s’impose très facilement en 2’16″0, tout comme Elisabeth Ermatinger sur 80 m haies en 11″5 et Fry Frischknecht au poids et au javelot avec 12,35 m et 39,48 m.

Meta Antenen, future star de l’athlétisme suisse
Au stade Olympique de la Pontaise à Lausanne, le samedi 12 septembre 1964 est une date hautement symbolique et c’est celle-ci qui est choisie par nos soins, ceci avec la plus grande des certitudes, afin de clore en beauté cette présente saga relatant l’histoire des pionnières de l’athlétisme suisse.
Mais pourquoi ce choix du 12 septembre 1964 ? On l’a dit, il n’a rien du hasard. L’auteur de ces présentes lignes va certes naître trois jours plus tard à la maternité de Lausanne; mais ça, c’est une autre histoire. Non, ce 12 septembre 1964 a été choisi car il s’agit en fait de la date du tout premier titre en élite de Meta Antenen (LC Schaffhausen / photo Getty Images), en l’occurrence celui du saut en longueur. Après avoir battu, le 26 juillet 1964 à Friedrichshafen, le record suisse avec trois centimètres de mieux que les 5,61 m de Fry Frischknecht en 1960 à Lugano, les connaisseurs de l’athlétisme du pays se rendent alors compte avec ce titre de Lausanne que la blondinette Schaffhousoise de 15 ans possède indéniablement l’étoffe nécessaire pour devenir une athlète de format mondial. Son entraîneur Jack Müller va construire intelligemment sa carrière pour l’amener au sommet de l’athlétisme mondial, d’abord au pentathlon en 1969, puis au saut en longueur en 1971. Le grand public suisse ne s’y trompera d’ailleurs pas en faisant d’elle sa véritable coqueluche. Alors attention, Mesdames et Messieurs : le show de Meta Antenen est sur le point de commencer !

PAB

Version imprimable de l’article (PDF)

 

A découvrir prochainement

1921-1964 – Les pionnières de l’athlétisme suisse

Toutes les statistiques des pionnières de l’athlétisme suisse

 

ATHLE.ch VINTAGE – Accueil

ATHLE.ch VINTAGE – Facebook

ATHLE.ch VINTAGE – Instagram

 

Les pionnières de l'athlétisme suisse

TitreThèmeSitePDF
PreviewLes pionnières de l'athlétisme suisse
AccueilLes pionnières de l'athlétisme suisse
Episode 1Le contexte au début du XXe siècle
Episode 2Les premières compétitions en 1921
Episode 3 Des records du monde au javelot "two-handed"
Episode 4 Les derniers exploits d'un autre temps
Episode 5Tout doit être reconstruit
Episode 6Objectif championnats d'Europe 1938
Episode 7L'athlétisme continue pendant la guerre
Episode 8Le chef d'oeuvre d'Ilsebill Pfenning
Episode 9Perte d'élan durant les années '40
Episode 10Le règne des Bâloises durant les années '50
Episode 11Les Zurichoises reprennent la main
Episode 12Susanne Meier, la reine du pentathlon
Episode 13Que le show Meta Antenen commence...
Bilan 1921-1964Toutes les statistiques
LivreLes pionnières de l'athlétisme suisse
Highlight27.07.1941 - Ilsebill Pfenning

 

ATHLE.ch VINTAGE / Tous les dossiers

DossiersParutionSite
Highlights de l'athlétisme suisseDès février 2020
La saison 1969 de l'athlétisme suisseFévrier-mars 2020
Les pionnières de l'athlétisme suisseAvril 2020
Meta Antenen | La première icône féminine de l'athlétisme suisseAvril-mai 2020
La saison 1924 de l'athlétisme suisseJuin-juillet 2020
L'athlétisme suisse dans les années '20Août-octobre 2020
Irene Pusterla | La reine du saut en longueur helvétiqueNovembre 2020
Nicole Büchler | La voltigeuse de MacolinDécembre 2020
Werner Günthör | La ruée vers l'or d'un colosseFévrier-mars 2021
L'épopée des athlètes suisses aux championnats d'Europe en salleMai-juin 2021
Les médailles suisses aux Jeux OlympiquesAoût 2021
1971-2021 - Les 50 ans de Swiss AthleticsNovembre 2021

Commentaires

commentaires

Auteur

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top