Tour de Suisse | Courir jusqu’à… en perdre la tête DÉFI | Stéphane Abry, Français de 46 ans établi depuis longtemps en Valais, va se lancer samedi dans un défi insensé : le Tour de Suisse en course à pied, en moins de deux semaines. Au programme : 1058 kilomètres, soit environ 70 bornes par jour. De quoi finir les pieds et la tête en miettes. Départ public samedi à 10 heures au Port de Territet, près de Montreux.

o
« Je ne sais pas très bien dans quel état je vais finir la dernière étape, mais je sais que ça ne sera pas beau à voir et que ça n’ira plus très vite ». Une longue et lente acclimatation à la douleur physique et mentale et des sensations qui se détériorent de jour en jour, voilà ce qui attend Stéphane Abry, sportif de l’extrême et fou de course à pied. « En une nuit tu ne peux pas récupérer. Je sais que la fatigue va s’accumuler de jour en jour. Chaque matin, je serai moins frais et aurai plus de peine à me lever. Il ne sera pas question de lutter contre la fatigue, simplement d’y résister », explique, à la fois sérieux et souriant, celui qui a déjà couru entre Sion et Paris en 2008 et tenté deux fois sans succès de battre le record du monde des 12h sur tapis roulant.

Se mettre dedans

DSC_0008« Les premières étapes seront sûrement très dures. Il va sans doute me falloir quelques jours pour me mettre dedans et passer dans cet état où je ne pense plus à rien. Tout commence alors à se faire plus facilement. Quand ça devient difficile ou que je suis tenté de m’arrêter, je prends les kilomètres les uns après les autres en répétant en boucle des phrases dans ma tête. C’est avant tout mentalement qu’il faudra résister. Même si, avec l’expérience des autres défis, je sais que j’aurai mal partout. Mon corps est étonnement résistant mais ne peut quand même pas tout supporter. J’ai déjà pris un rendez-vous chez mon médecin le lendemain de mon arrivée. Je ferai le point à ce moment-là », a annoncé Abry dans le cadre d’une conférence de presse organisée il y a un bon mois à Montreux.

8 à 10 heures de course par jour

Réveil à 6h, petit déjeuner, préparation à l’aide de massages et de crèmes pour éviter blessures et irritations, puis départ aux alentours de 9h, lentement, à un rythme de 8 à 9 km/h. Jusqu’à midi et une pause de 20 à 30 minutes pour faire le plein de calories à l’aide de produits déshydratés. Avant de se remettre en route, jusqu’à 18 ou 20h selon la longueur de l’étape. Et enfin manger, s’hydrater, se soigner, régler les questions logistiques et dormir pour… recommencer le lendemain. Voilà à quoi ressembleront les journées d’Abry du 30 mai au 13 juin. Sur un plan quantitatif, il a prévu d’assimiler environ 7000 calories et 10 litres de boisson par jour. Avec des aliments de base : pâtes, pommes de terre, quinoa, fruits et légumes, potages et bouillons reconstituants ; auxquels il ajoutera des acides aminés, des protéines pour aider à la reconstruction des muscles, ainsi que toutes sortes de gels, bars et autres shots énergétiques.

Abry sera accompagné tout au long de son périple par son amie Karyn Gremaud, qui le devancera en voiture et s’arrêtera chaque 5 km l’encourager et lui proposer son soutien. Ceux qui voudraient courir ou pédaler à ses côtés sur un bout du parcours sont évidemment les bienvenus.

Tour-de-Suisse-carteLe départ officiel du Tour de Suisse de Stéphane Abry sera donné publiquement à 10h samedi matin au port de Territet près de Montreux. Il parcourra 66 km ce jour-là, pour rejoindre Sion. Il franchira ensuite le Col du Nüfnen pour atteindre le Tessin, avant de remonter en direction des Grisons, puis de redescendre sur Bâle, Porrentruy, La Chaux-de-Fonds, Genève, Morges, et finalement revenir à Montreux le 13 juin en fin de journée, aux alentours de 19h. Sauf s’il doit jeter l’éponge avant, évidemment.

En plus de représenter un défi personnel, ce formidable Tour de Suisse a pour but de récolter des fonds pour la fondation enfants-papillons (informations disponibles ici).

Pour suivre Stéphane Abry sur son périple, rendez-vous sur son site internet ou sa page Facebook.

Commentaires

commentaires

Auteur

Autres articles en lien avec ce sujet

*

Top