Vidéos et résumé | Kambundji illumine la deuxième journée des Suisses à Bâle  CHAMPIONNATS SUISSES ÉLITE | Après son TOP 10 MONDIAL sur 100 m vendredi (11”00), la reine du sprint suisse en Mujinga Kambundji réussit en 22”26 un nouveau RECORD NATIONAL du 200 m - 9e MEILLEUR CHRONO MONDIAL de l’année. Bonne journée pour le champion d’Europe 2014 Kariem Hussein, qui décroche en 49”21 les minima pour le 400 m haies des Mondiaux de Doha et pour Jason Joseph qui reste à 4 centièmes de son record suisse sur 110 m haies. Côté Romands, Fanette Humair (FSG Bassecourt) et Loïc Gasch (US Yverdon) sont les seuls à avoir été sacrés champions suisses 2019. 14 médailles ont été ramenées en terres francophones.

Le sourire de Kambundji
Comme tout le monde, Mujinga Kambundji a divers types de sourires. Pour n’en distinguer que deux : celui de la politesse et celui de la joie. Toute cette saison, la politesse l’emportait sur la joie, avant que, depuis peu, la joie revienne, pour se faire grande vendredi après ses 11”00 (deuxième meilleur chrono de sa carrière et 10e chrono mondial), puis très grand samedi après le 200 m, remporté en 22”26, en fusant comme jamais une Suissesse – pas même Lea Sprunger aux Suisses 2016 à Genève (22”38) : RECORD SUISSE et 9e MEILLEURE PERF MONDIALE DE L’ANNÉE. Elle efface ainsi Lea Sprunger des tabelles sur la distance.

Rédemption pour Hussein
Le champion d’Europe 2014 Kariem Hussein était sur le point de mettre une croix sur sa saison 2019, expliquant “qu’il faut peut-être plus de temps à mon corps pour retrouver les sensations après mes problèmes de blessures”. Et voilà qu’il réussit sa course la plus propre et régulière depuis des lustres, qu’il gagne avec une grosse avance, comme à l’époque, et que le chrono s’arrête à 49”21, 9 centièmes sous les minima exigés pour les Mondiaux de Doha. Belle rédemption, qui va pour sûr redonner une belle liberté au roi suisse du 400 m haies.

Médailles pour Atcho et Chuard sur 200 m
Sur 200 m, Sarah Atcho (Lausanne-Sports) était sûre d’aller très vite aujourd’hui. En série, elle fait une belle sortie de virage, un beau début de ligne droite, avant de coincer. Pour finir en 23”54. Ouaip, vite, mais pas assez au vu de la force déployée. En finale, elle finit deuxième derrière l’étoile Kambundji, mais est très déçue de son chrono : “Ce sont les championnats les plus tristes de ma carrière”. Le rêve était un billet pour Doha (23”02).

Si Atcho faisait la grimace, Chuard était radieux. “Vendredi matin, je n’étais jamais monté sur une boîte suisse élite en plein air. Me voilà double médaillé ce soir”, a soufflé, heureux, le Sarrazin suite au 200 m, terminé en troisième position en 21”33, à 1 centième de son record. Vendredi, il avait décroché l’argent en 10”48, à 2 centièmes de sa meilleure marque.

Gasch plus haut que les autres, quasi sans entraînement
Le meilleur sauteur suisse de ces dernières années Loïc Gasch (US Yverdon) a dû être opéré du droit antérieur cet hiver, avant de se reblesser au même endroit en début de saison estivale. Au bénéfice d’à peine deux semaines d’entraînement, le finaliste de Berlin 2018 a une nouvelle fois prouvé qu’il évolue à un autre niveau que ses adversaires en franchissant 2,15 m pour s’imposer, avec un élan très réduit. On espère le revoir en pleine forme l’année prochaine. L’USY a manqué de peu un doublé inédit, puisque Vivien Streit prend la troisième place du concours avec 2,06 m. Pour compléter le beau résultat d’ensemble des sauteurs romands, on notera la belle médaille d’argent – la première chez les grandes – de Marithé Engondo (Lausanne-Sports) avec 1,80 m.

Come-back gagnant pour Humair
Le deuxième titre romand de ces championnats a été l’œuvre d’une autre revenante : la désormais double championne suisse du 400 m Fanette Humair (FSG Bassecourt). Très impressionnante en mai aux Mondiaux de relais au Japon, la Jurassienne s’était ensuite blessée relativement gravement à un mollet. Ces championnats suisses signaient son retour à la compétition. Retour convaincant avec une victoire en 53″40 qui lui assure non-seulement un deuxième titre national, mais aussi, selon toute vraisemblance, une place dans l’équipe nationale de 4×400 m pour les Mondiaux de Doha. Triplé romand sur le tour de piste, puisque c’est la coéquipière d’Humair Rachel Pellaud qui décroche l’argent et l’internationale fribourgeoise du TSV Düdingen Veronica Vancardo qui se pare du bronze, sa première breloque suisse élite.

Médaille romande aussi chez les hommes sur 400 m avec un Charles Devantay (SA Bulle) solide et plus rapide que tout le monde dans la dernière ligne droite. Il termine bon deuxième en 47”07, pas loin du médaillé de bronze de l’Euro U20 Ricky Petrucciani, grand vainqueur du jour. Après avoir mené une bonne partie de la course, Jérôme Bellon (LCZ) doit se contenter de la médaille en chocolat.

Wanders en mode demi-fondeur
Last but not least, la star mondiale de course à pied Julien Wanders (Stade Genève) a profité des Suisses pour faire un test de demi-fond avant ses prochaines échéances (Zurich, Bellinzona, etc.). Test riche d’enseignement : Wanders n’est pas un demi-fondeur, mais a les moyens de jouer les trouble-fêtes. Surtout sur 1500 m. Sur 800 m, la vitesse manque encore. Sur les 3 tours ¾ de piste, il a tôt fait de prendre les choses en main, le finaliste de l’Euro U23 Tom Elmer sur ses talons, jusqu’à 100 m de la fin, où il n’a laissé aucune chance à Wanders. “Je ne sais pas encore mener de manière économique sur ces distances”. Sur 800 m, suite à un premier tour derrière, il s’est décalé, s’est hissé en 4e position, pour commencer à coincer dans le virage et perdre quelques place sur la fin. En 1’51”57 il pulvérise de près de 6 secondes son ancien record.

Bye bye et merci
Les Suisses 2019 resteront aussi en mémoire à tous les amoureux d’athlétisme romands pour une fin de carrière : celle du Veveysan Bastien Mouthon (CA Riviera). Sur le stade où il avait éclôt chez les jeunes en réussissant un incroyable doublé 100/200 m pour devenir un des ténors du sprint suisse, il a participé à la dernière course et finale nationale de sa carrière. Après beaucoup de hauts et beaucoup de bas, des flirts avec des records suisses et une carrière internationale, des blessures à répétition, il était forcément ému, comme nous, à l’arrivée. Bye bye grand – et merci ! Et bonne suite, dans l’art tout court – après l’art de la course.

Titres romands
400 m | Fanette Humair (FSG Bassecourt) 53”40
Hauteur | Loïc Gasch (US Yverdon) 2,15 m

Médailles d’argent
100 m | Sylvain Chuard (Lausanne-Sports) 10″48
100 m | Lea Sprunger (COVA Nyon) 11″35
200 m | Sarah Atcho (Lausanne-Sports) 23”33
400 m | Charles Devantay (SA Bulle) 47″08
400 m | Rachel Pellaud (FSG Bassecourt) 53”88
1500 m | Julien Wanders (Stade Genève) 3’50″64
Hauteur | Marithé Engondo (Lausanne-Sports) 1,80 m
Marteau | Lydia Wehrli (GGB) 57,94 m

Médailles de bronze
200 m | Sylvain Chuard (Lausanne-Sports) 21”33
400 m | Veronica Vancardo (TSV Düdingen) 54”39
Hauteur | Vivien Streit (US Yverdon) 2,06 m
Marteau | Yann Moulinier (CEP Cortaillod) 53,21 m

Romands dans le Top 10
100 m | 5e | Maxime Baudraz (Gym Rolle) 10″87
100 m | 6e | Kevin Di Nocera (SFG Collombey-Muraz) 10″89
100 m | 9e | Nathan Gyger (FSG Alle) 11″06
110 m haies | 6e* | Diadé Cissokho (FRA/Stade Genève) 14″43
200 m | 4e | Nathan Gyger (FSG Alle) 21”61
200 m | Finaliste | Bastien Mouthon (CA Riviera) DNF
200 m | 10° | Jarod Maury (CA Sierre) 22”17
200 m | 4e | Samantha Dagry (Lausanne-Sports) 24”21
200 m | 9e | Anika Krone (CA Fribourg) 24”65
400 m | 4e | Jérôme Bellon (LCZ) 47″57
400 m | 9e | Julien Bonvin (CA Sierre) 48″76
400 m | 5e | Lore Hoffmann (ATHLE.ch) 55”07
400 m | 9e | Laetitia Hermet (Stade Genève) 56”3
400 m haies | 8e | Samuel Coquoz (CA Vétroz) 54″87
800 m | 4e | Joaquim Jaeger (Stade Genève) 1’50″67
800 m | 6e | Julien Wanders (Stade Genève) 1’51″57
800 m | 7e* | Meddy Fouquet (FRA/CEP Cortaillod) 1’54″17
800 m | 10e | Diego Klopfenstein (Stade Genève) 1’54″58
800 m | 6e | Sabine Bonvin (ATHLE.ch) 2’10″27
800 m | 7e | Natacha Savioz (SG St-Maurice) 2’14″04
800 m | 10e | Juliette Morath (CHP Genève) 2’15″93
1500 m | 4e | Thomas Gmür (CA Sion) 3’55″07
1500 m | 5e | Julien Stalhandske (Stade Genève) 3’56″13
1500 m | 7e | Romain Lüscher (Lausanne-Sports) 3’58″92
1500 m | 8e | Melina Andorra (Stade Genève) 4’35″06
5000 m | 5e | Morgan Le Guen (CHP Genève) 14’33″87
5000 m | 6e | Sullivan Brunet (Stade Genève) 14’37″38
5000 m | 9e | Julien Fleury (CEP Cortaillod) 14’51″69
5000 m | 7e | Fiona Héritier (CA Broyard) 17’23″25
Disque | 4e | Nicolas Collin (Stade Lausanne) 47,61 m
Disque | 5e* | Yann Tosin (FRA/Stade Genève) 46,44 m
Disque | 6e | Samuel Coppey (CA Vétroz) 45,80 m
Disque | 2e* | Pauline Vaglio-Agnes (FRA /Stade Genève) 46,76 m
Disque | 8e | Elana Bigler (Fémina Vicques) 38,30 m
Javelot | 4e* | Anaelle Fournier (FRA/Stade Genève) 45,30 m
Javelot | 4e | Elodie Jakob (US Yverdon) 45,07 m
Marteau | 2e* | Alexis Flaven (FRA/Stade Genève) 55,43 m
Marteau | 4e | Raphaël Hostettler (Olympic Chaux-de-Fonds) 50,86 m
Marteau | 6e | Alexandre Gurba (CEP Cortaillod) 46,35 m
Hauteur | 4e | Deborah Vomsattel (GGB) 1,74 m
Longueur | 4e | Jarod Biya (CA Genève) 7,59 m
Longueur | 6e | Michèle Garlinski (FSG Bernex-Confignon) 5,85 m
Perche | 6e | Frédéric Matthys (CA Riviera) 4,80 m
Perche | 7e | Loïs Gilloz (CABV Martigny) 4,65 m
Perche | 8e | Keanu Dällenbach (Stade Genève) 4,50 m

* Athlètes étrangers licenciés en Suisse romande

Commentaires

commentaires

Auteur

Autres articles en lien avec ce sujet

One Comment;

  1. Patrick Clément said:

    Merci à Michel et toute l’équipe d’Athlé. Articles et résumés bien ficelés, vidéos et interviews bien menés. Continuez à partager votre passion de l’athlétisme, ça nous fait un bien fou.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top