Berlin J7 | Oh là là là là : Schlumpf et Tade en ARGENT ! MÉDAILLES | Fabienne Schlumpf décroche une super médaille d'ARGENT en 9'22"20 sur 3000 m steeple. Elle a fait mal à tout le monde sur 2 km. Seule Gesa-Felicitas Krause a été plus rapide que la Zurichoise sur la fin. SUUUUUUUPER FABI ! Le matin, Tade Abraham voulait le titre sur marathon, mais s’est réjoui de l’ARGENT : le Genevois termine deuxième en 2h11’24. Martina Strähl réussit elle aussi une très bonne course, mais tombe sur plus forte qu’elle. Elle se classe 7e en 2h28’07, près de 3’ sous son record. En fin de soirée, nouvelle GROSSE DÉSILLUSION côté sprint : l’équipe suisse féminine de 4x100 m finit en CHOCOLAT, troisième 4e place de la semaine pour Mujinga Kambundji.

.

Les Suisses du jour en un coup d’œil
Marathon féminin : la Suisse se classe 5e par équipe (à près de 10’ du podium)
7e Martina Strähl (LV Langenthal) en 2h28’07 (PB)
28e Laura Hrebec (CS 13 Etoiles) en 2h39’03 (PB)
39e Karoline Moen Guidon en 2h46’56.
Marathon masculin : la Suisse se classe 4e par équipe (à près de 2’31 du podium)
2e, ARGENT pour Tade Abraham en 2h11’24
27e Christian Kreienbühl en 2h19’00
42e Andreas Kempf (TSV Düdingen) en 2h21’35
43e Patrik Wägeli en 2h21’59
48e Geronimo von Wartburg en 2h23’46
51e Marcel Berni en 2h25’53


Fabienne Schlumpf | 3000 m Steeple
Finale | 9’22″29 (2e et MÉDAILLE D’ARGENT)
Note ATHLE.ch : 10

Entry List : 15/33
Pronostic de Fabienne :
8/10 (de médaille)

CONSÉCRATION POUR SUPER FABI !
La longiligne Zurichoise décroche sa première médaille en grand championnat international. Et comment ! Après un premier kilomètre très rythmé (en 3’05), elle a comme en séries pris les choses en main (de maître), sans forcer, pour faire un crescendo sur les deux derniers tours, avec un dernier kilomètre pas loin des 3 minutes. A l’amorce du dernier tour, elle est toujours en tête, suivie de trois adversaires. Est-ce que ça va suffire ? On sait que la vitesse n’est pas sa force… Le groupe s’allonge, toujours plus. Seule l’Allemande Gesa-Felicitas Krause reste avec elle. Sur la fosse, portée par son public, cette dernière attaque. Schlumpf ne peut pas réagir, mais sauve admirablement sa deuxième place. SUUUUUPERBE FABI. L’animatrice de la Corrida Bulloise et de bien d’autres courses en Suisse romande sera désormais présentée par chez nous comme la médaillée d’argent des Championnats d’Europe de Berlin. On se réjouit déjà. IMMENSE BRAVO, aussi à son coach de copain Michi Rüegg qu’on aime presque autant qu’elle.


Laura Hrebec | Marathon
Finale | 2h39’03 (PB/28e)
Note ATHLE.ch : 9.5

Entry List : 50/56
Pronostic de Laura :
1/10 (de Top 30)

SUPER COURSE POUR LAURA
Déjà excellente aux Europe 2016 à Amsterdam (39e sur le semi-marathon), la maîtresse d’école d’Illarsaz a réussi un petit exploit à Berlin. Après hésitation, elle a fait le bon choix de s’accrocher à un groupe de filles sur le papier bien plus fortes qu’elle. Sans devoir forcer : « En fait, c’était assez facile facile jusqu’au 36e kilomètre ! », s’est réjoui la double championne suisse du semi à l’arrivée. « Après, le groupe a volé en éclat et je me suis retrouvée un bon bout toute seule. C’est quand même devenu très très dur… ». Quand on lui apprend qu’elle figure en 28e position sur la liste d’arrivée et qu’elle a battu son record de plus d’une minute, elle est aux anges : « Oh alors ça, c’est vraiment super ! » C’est toi qui est super, Laura !


Tadesse Abraham | Marathon
Finale| 2h11’24 (2e et MÉDAILLE D’ARGENT)
Note d’ATHLE.ch : 9

Entry List : 2/72
Pronostic de Tade :
10/10 (chance de médaille)

PAS DE 2TITRE MAIS UN BEAU CADEAU
La course n’est pas partie vite. Un moment, on s’est dit : « On dirait une étape du tour de France – pardon d’Allemagne ». Devant, Tade en patron, hyper-facile. Après une dizaine de kilomètres, il se permet de tester ses adversaires : accélération progressive, mais ça répond derrière, calmement. Puis, tout à coup, à mi-course, attaque du Belge Koen Naert, le 22e des Mondiaux de semi de Valence cet hiver. Et quelle attaque ! En l’espaces d’une minute, il prend 100 m à tout le monde, y compris à Tade, qui durcit le train. Quand le Genevois se retourne, à côté de l’Italien Yassine Rachik, ils ne sont plus que deux. « J’ai hésité à forcer : c’était du 50/50… » a-t-il soufflé à l’arrivée. Pour choisir la voie de la sagesse – et ne pas risquer d’exploser. Il finit deuxième, au rythme, après s’être débarrassé sans problème de son compère italien. En 2h11’24, il reçoit le plus beau cadeau d’anniversaire de sa vie : une très belle médaille d’argent. Les longs mois loin de sa famille sont récompensés. BRAVO et MERCI Tade.


Relais de 4×100 m féminin
Finale | 42″30 (4e)
Note ATHLE.ch : 9

Entry List : 2/16
Pronostic de l’équipe :
5.6/10

CARAMBA ENCORE RATÉ !
Les séries ont montré que ce serait difficile, sinon impossible pour le titre. La médaille semblait par contre à portée de témoin. En 42″63, avec des passages tout sauf parfaits, les fusées helvétiques ont pris une solide deuxième place derrière les favorites, les Anglaises ; troisième meilleur chrono de toutes les équipes, un centièmes devant les Pays-Bas. Avec des meilleurs passages, c’est dans la poche ! Mais ce n’est jamais dans la poche. Del Ponte fait le départ de sa vie, le passage avec Atcho et sa course sont très bien aussi ; la transmission avec Kambundji joue, tout comme celui avec Kora. Tout du long, elles sont dans le coup, navigant entre la troisième et la quatrième place. A la fin : c’est… la quatrième. Groooooosse déception. Elle sont chronométrées en 42″30, 4e derrière la Grande-Bretagne (41″88), les Pays-Bas (42″15) et l’Allemagne (42″23). A 7 centièmes de la médaille ; 1 du record suisse d’Athletissima. Inimaginable pour Kambundji, qui récolte sa troisième breloque en chocolat de la semaine. Elle était à 6 ( !) centièmes de la médaille sur 100 m, à 8 (!) sur 200 m, à 7 (!) aujourd’hui. Avec 21 (!) centièmes de mieux en tout, elle aurait récolté 3 fois le bronze. De quoi faire la grimace… Bonne nouvelle : en grande championne, bien que très déçue, Kambundji avait un léger sourire : c’est la vie, c’est comme ça.


Andreas Kempf | Marathon
Finale| 2h21’35 (42e)
Note d’ATHLE.ch : 8

Entry List : 64/72
Pronostic d’Andreas :
6.9/10 (chance de Top 30)

BELLE COURSE POUR LE FRIBOURGEOIS
En 2016, Andreas Kempf faisait partie de l’équipe championne d’Europe du semi-marathon. Hélas, le Fribourgeois multiple médaillé en championnats suisses avait vécu un jour sans. A Berlin, il en a été tout autrement : en tant que troisième des 6 Suisses en lice, il se classe 42e en 2h21’35. « Au début, c’était très facile, mais j’ai souffert le martyr les 10 derniers kilomètres », dit-il à l’interview, avant de craquer nerveusement, sans doute en pensant à la médaille par équipe, qu’il croyait beaucoup moins loin : « A la fin, c’est devenu horrible : mais j’ai tout donné… » Nous, Andreas, on l’a adoré, comme il est : ambitieux, volontaire, généreux, jusqu’au bout ; sympa, avec un sourire intérieur, même une larme à l’œil. Allez, bonne récup’, bravo et merci !

 

Lien vers les listes de départ, l’horaire et les résultats
Lien vers notre dossier spécial Berlin 2018

Commentaires

commentaires

Auteur

Autres articles en lien avec ce sujet

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top