Berlin J7 | Preview | Tade pour un deuxième titre ? VIDÉO JOUR 6 | 18 Suisses sont en lice lors de la 7e et dernière journée des 24e championnats d’Europe d’athlétisme à Berlin. Pour quatre très grandes chances de médailles. Le matin, place au marathon, avec la Soleuroise Martina Strähl et le Genevois d’adoption Tadesse Abraham ; le soir, attention aux relais de 4x100 m, notamment féminin, et à la spécialiste de 3000 m steeple Fabienne Schlumpf.

.

Vidéo du Jour 7 à découvrir ici dans la matinée

 

Tous les Suisses en lice aujourd’hui en un coup d’œil
9h05 :
marathon féminin avec Laura Hrebec (CS 13 Etoiles), Karoline Moen Guidon, Martina Strähl (LV Langenthal).
10h00 : marathon masculin avec Tadesse Abraham, Marcel Berni, Andreas Kempf (TSV Düdingen), Christian Kreienbühl, Patrik Wägeli, Geronimo von Wartburg. Pronostic de l’équipe : 6.1/10 (de faire une médaille)
19h20 (séries), 21h20 (finale) : 4×100 m féminin (Ajla Del Ponte, Sarah Atcho, Mujinga Kambundji, Salomé Kora). Pronostic de l’équipe : 5,6/10(chances de médaille)
19h40 (séries), 21h35 (finale) : 4×100 m masculin (Sugantan Somasundaram, Silvan Wiki, Florian Clivaz, Alex Wilson). Pronostic de l’équipe : 5,8/10 (chances de médaille)
20h55 : Fabienne Schlumpf | 3000 m Steeple | Finale | Entry List : 15/33 | Pronostic de Fabienne : 7/10 (chances de médaille)

 


Laura Hrebec | Marathon
9h05 | Finale

Entry List : 50/56
Pronostic de Laura : 1/10 (de Top 30)

RÉUSSIR UNE BONNE COURSE
Le but de Laura Hrebec est simple : réussir une bonne course. La sympathique mère de famille d’Illarsaz et maîtresse d’école à Montreux, multiple championne suisse du semi-marathon, participe à ses deuxièmes championnats d’Europe après ceux de 2016 à Amsterdam, où elle s’était surpassée en terminant 39e. Dans l’équipe suisse, elle fait juste plaisir à voir : elle est ouverte, n’a rien d’une star et a les pieds sur terre. Ce matin, l’enjeu sera de partir au bon rythme.


Tadesse Abraham | Marathon
10h00 | Finale

Entry List : 2/72
Pronostic de Tade :
10/10 (chance de médaille)

IL VEUT DÉFENDRE SON TITRE
Quel bonheur il y a deux ans à Amsterdam sur semi-marathon ! D’une accélération aussi soudaine que violente, Tade se débarrasse de tout le monde et arrive seul en tête dans l’aire d’arrivée, un drapeau suisse à la main. Peu après, il termine brillant 7e du marathon des JO à Rio. Depuis, il a vécu des moments difficiles, avec des blessures, des maladies, des désillusions, plus une 5e place au New York Marathon. Comme à chaque fois, l’Erythréen d’origine et Genevois d’adoption s’est préparé en Ethiopie. Il y a dix jours, pas de réponse quant à son état de forme. A Berlin, il se dit très bien, prêt à affronter son défi : défendre son titre, cette fois sur la distance reine. Tout un pays lui serra les pouces. Ses principaux adversaires sont Sondre Moen (NOR), Abdi Nageeye (NED) Negash Weldu Gebretsadik (NOR), Javier Guerra (ESP), Abdellatif Meftah (FRA), Henryk Szost (POL) et Oleksandr Sitkovskyy (UKR), qui ont tous déjà couru sous les 2h10 dans leur carrière. Mais si Tade est vraiment en forme, il n’en fera qu’une bouchée. Question chrono, le recordman d’Europe Moen affiche une meilleure marque à 2h05’48, alors que le record suisse d’Abraham est de 2h06’40.


Andreas Kempf | Marathon
10h00 | Finale

Entry List : 64/72
Pronostic d’Andreas :
6.9/10 (chance de Top 30)

UN FRIBOURGOIS CONTRE LES MEILLEURS EUROPÉENS
En 2016, le Fribourgeois faisait partie de l’équipe championne d’Europe du semi-marathon. Contrairement à Tade, Julien Lyon et Adrian Lehman, qui avaient tous trois réussi de très belles course, Kempf avait un sourire contradictoire à l’arrivée : dans un jour sans (80e), il était champion d’Europe. Après plus de 10 médailles en championnats suisses (3000 m à 10’000 m en passant par le cross court et long), il aura à cœur de faire bonne figure dans la capitale allemande. Sans avoir les moyens de jouer les premiers rôles. Une place dans le Top 30 serait déjà un exploit.


Relais de 4×100 m féminin
Séries | 19h20 / Finale | 21h20

Entry List : 2/16
Pronostic de l’équipe :
5.6/10

ACCOMPLISSEMENT DU PROJET NÉ EN 2011 ?
A Athletissima, Ajla Del Ponte, Sarah Atcho, Mujinga Kambundji et Salomé Kora ont mis le feu aux poudres à la toute fin du programme en abaissant le record suisse à 42″29 : un temps inimaginable en 2011, quand Laurent Meuwly a fait renaître le relais, en vue d’une médaille à Zurich, en 2014. Il n’en fût rien (témoin tombé). En 2016, à Amsterdam, la fusée à 4 étages a également échoué au pied du podium (5e en 43″00). Aujourd’hui, le but est clair : accomplir le projet en grimpant sur le podium. En séries, elles seront au couloir 8. Pour passer en finale, elles devront finir dans les trois premières ou réaliser un des deux meilleurs temps. Leurs adversaires les plus dangereuses sont : les Anglaises (SB : 42″36), les Allemandes (42″24) et les Néerlandaises (42″71), qui se sont montrées terriblement fortes en individuel. Depuis cette année, l’équipe est coachée par l’ancien hurdler d’exception jurassien Raphael Monachon.


Fabienne Schlumpf | 3000 m Steeple
Finale | 20h55

Entry List : 15/33
Pronostic de Fabienne :
8/10 (de médaille)

CONSÉCRATION POUR SUPER FABI ?
En séries, la 7e des Europe de cross s’est montrée en grande forme. Sans forcer, elle a allongé le peloton pour terminer en tête, étonnée de son chrono de 9’32. « C’était facile ! » Son avantage : elle est capable d’emmener un train d’enfer. Son désavantage : elle n’a pas une excellente vitesse terminale. Donc : elle ne va pas attendre les 200 derniers mètres pour s’attaquer au podium… Pour rappel, son record suisse est de 9’21″65 (un peu plus de 37 secondes au 200 m). Si elle veut gagner, elle devra vraisemblablement aller plus vite.

 

Lien vers les listes de départ, l’horaire et les résultats
Lien vers l’Athletics Fan Hub UBS (vidéo de présentation, d’analyse et d’émotion de l’équipe suisse)
Lien vers notre dossier spécial Berlin 2018

 

Commentaires

commentaires

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top