Berlin J2 | Retour en images et impressions GALERIE & COMMENTAIRES | Grâce à son photographe Daniel Mitchell, ATHLE.ch est en mesure de vous proposer tous les matins un retour en images, accompagnées de quelques commentaires amoureux et critiques. Aujourd’hui : les pendules sont à l’heure, l’enthousiasme de mise, décevante la programmation de la télévision suisse.

.
Galerie photos du deuxième jour par Daniel Mitchell

« 1 de 5 »

On a été frustré | Le début du vrai championnat remet les pendules à l’heure
Les Championnats ont vraiment commencé mardi, avec les cracks de notre sport. Alors qu’on avait en tête les vainqueurs des courses de lundi (sans le Top 12 européen), la hiérarchie, toute provisoire, a été joliment bouleversée. Les Wicki, Wilson et autres Mfomkpa sont comme de nombreux autres retournés dans l’anonymat.

Enthousiasme ou arrogance ? | Plusieurs Suisses au-dessus de leurs moyens au début
Après deux jours de joutes, plusieurs Suisses sont sortis des blocs en champions du monde, pour finir avec des boulets aux pieds. La bonne nouvelle, c’est que nos athlètes sont ambitieux. Et c’est vrai, par rapport à il y a dix ans, les Helvètes montrent plus de caractère, en veulent plus. La mauvaise, c’est que certains en veulent tellement, qu’ils en veulent trop. Sont-ils mal guidés ? Font-ils trop de sacrifices, trop de camps d’entraînement, trop de régimes, trop de soins, trop d’allègements professionnels, de dossiers de sponsoring ? En tout cas, l’athlétisme est un sport terriblement cruel où, comme dans tous les sports, comme dans tout ce qu’on fait dans la vie, quand on cherche le haut niveau, le « trop », l’excessif finit par se payer cash.

Notre invitée du jour | Les Championnats d’Europe, c’est quand même quelque chose
Camille Semenzato (Dr. en langue et littérature grecques, animatrice et amoureuse d’athlétisme actuellement in villeggiatura attiva al mare)

D’autant plus quand on vous les a annoncés à grands renforts de publicités, d’articles, de « previews », non sans répétitions de la date, de la ville, du pays, du stade. Avec un tel plan de communication, pensé jusqu’au bout, toutes les informations nécessaires, sans rien de superflu, quoi de plus logique : on se réjouit ! D’autant plus que la télévision suisse accompagne mieux que jamais la vague de l’athlétisme et retransmet les joutes en intégralité.

On avait simplement oublié un petit détail : que, confortablement installé dans votre canapé, vous alliez passer d’un pays à un autre, d’un ciel à un autre, d’une ambiance à une autre, d’un commentateur à un autre ; des séries du 100 m masculin à la finale de la poutre féminine, en passant par les demi-finales du 200 m crawl masculin, la finale du VTT féminin, sans parler des petites incursions dans les séries du quatre sans barreur, de la sélection des clubs de golf et des échauffements des triathlètes. Le tout évidemment en fonction de la présence de maillots rouges à croix blanche, puisque les autres sportifs, les sports eux-mêmes – tout le monde le sait – n’intéressent personne.

De quoi vous donner le tournis. Et décider qu’il valait mieux regarder le livestream de European Athletics, en anglais, sans interviews, que notre chère télévision nationale.

Lien vers les listes de départ, l’horaire et les résultats
Lien vers notre dossier spécial Berlin 2018

 

Commentaires

commentaires

Auteur

Autres articles en lien avec ce sujet

One Comment;

  1. Roberto said:

    TV suisse romande.. au Tessin beaucoup de live d’athletisme et pas d’interviews ou interruptions

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top