Corrida Bulloise | Show d’exception de Julien Wanders – Schlumpf battue ÉVÉNEMENT | Tout juste rentré du Kenya, le jeune Julien Wanders (Stade Genève/21 ans) a enthousiasmé Bulle en écrasant tous ses adversaires. Parti en boulet de canon, il a relégué le vainqueur en titre Patrick Ereng (KEN) à près de 30 secondes. Dans la course féminine, la princesse éthiopienne Helen Bekele se montre plus forte que Fabienne Schlumpf.

.
Photo : (c) Daniel Mitchell

Voilà des années que la Corrida bulloise est l’une des courses en ville les plus attendues de l’hiver. Cette année plus que jamais, avec le peloton le plus relevé et dense de tous les temps. Un immense point d’interrogation : à peine rentré du Kenya, la pépite Wanders sera-t-elle capable de créer la sensation et rentrer avec un taureau ? Quelque part, tout le monde rêvait de ça.

Dès les premiers mètres le rêve est devenu réalité : la course a tenu toutes ses promesses avec une démonstration hors normes de Wanders. Parti en boulet de canon, le tout frais recordman suisse du 10 km (28’13) a d’entrée asphyxié ses adversaires, qui ont d’abord essayé de s’accrocher, avant d’exploser. Et pour cause : 2’42, 2’47, 2’49, 2’51, 2’51, 2’54, 2’55, 2’53, tels ont été les temps de passage au kilomètre du Genevois. Pour un chrono final de 22’45, faisant de lui le deuxième meilleur performeur de tous les temps sur ce parcours derrière l’extraterrestre autrichien Günther Weidlinger en 2005. Le vainqueur de l’an passé devant Tade Abraham Patrick Ereng a été relégué à… 29 secondes ( !) Soufiyan Bouqantar (MAR), Top 30 mondial sur 5000 m, termine à 39 secondes.

Deuxième suisse Eric Rüttimann finit bon 11e à 1’06 ; Fabian Kuert, Marcel Berni et Andreas Kempf 19, 20 et 21e à un peu plus de 2 minutes.

Bekele plus forte que Schlumpf

Auparavant, belle bagarre aussi chez les femmes entre la marathonienne Helen Bekele (ETH/Stade Genève), 20e performeuse mondiale 2017, et la Suissesse finaliste olympique du 3000 m steeple Fabienne Schlumpf. Suite à un premier tour « d’attente », l’Ethiopienne de Genève a forcé le train et réussi à prendre quelques longueurs sur la Zurichoise. Mais la vainqueur en titre n’a pas lâché prise, revenant sur les talons de Bekele, avant de même passer.

Nouvelle victoire suisse pour l’oblongue pistarde en pleine préparation pour les Europe de cross ? Nouveau bain de foule ? Nouvelle vachette ? Pas cette année ! Bekele était la plus forte. Elle en a remis une couche à l’amorce du 7e tour, laissant Schlumpf sur place. Ses temps de passage sur les 10 tours de 600 m : 1’59, 1’56, 1’55, 1’58, 1’59, 1’59, 1’55, 2’00, 1’59, 1’56. Pour un chrono de 19’38, 22 secondes devant Schlumpf, mais à 11 secondes du temps de cette dernière l’an dernier. Cynthia Kosgei (KEN) compète le podium en 20’12.

Côté helvétique, Maude Mathys, finit bonne 6e en 20’48, malgré des maux de gorge. La Championne suisse du 5000 m Martina Tresch se classe 8e en 20’50, juste devant l’inusable et toujours aussi charmante Valérie Lehmann (20’52). La championne suisse de semi-marathon Laura Hrebec (CS 13 étoiles) termine 14e en 21’28 ; Theres Leboeuf (Aigle) 18e en 21’54.

Quelles courses et quelle fête ! Un immense bravo et merci aux organisateurs.

Galerie photos et vidéos à suivre sur www.ATHLE.ch.

Lien vers les résultats complets
Lien vers le site de l’organisateur

Commentaires

commentaires

Auteur

*

Top