Dossier Dopage

Dopage : Asbel Kiprop pincé à l’EPO SCANDALE | Ces derniers jours, des communiqués de presse kenyans et britanniques ont indiqué que le champion olympique et triple champion du monde du 1500 m Asbel Kiprop (KEN) s’est fait pincer lors d’un contrôle à l’entraînement. Kiprop parle de complot. L’histoire est (comme souvent) abracadabrante. Ce matin, l’Athletics Integrity Unit (AIU), la structure qui gère les questions de dopage au sein de l’athlétisme, confirme le contrôle positif à l’EPO.

Dopage : Asbel Kiprop pincé à l’EPO SCANDALE | Ces derniers jours, des communiqués de presse kenyans et britanniques ont indiqué que le champion olympique et triple champion du monde du 1500 m Asbel Kiprop (KEN) s’est fait pincer lors d’un contrôle à l’entraînement. Kiprop parle de complot. L’histoire est (comme souvent) abracadabrante. Ce matin, l’Athletics Integrity Unit (AIU), la structure qui gère les questions de dopage au sein de l’athlétisme, confirme le contrôle positif à l’EPO.

Dopage | Médecin bernois dans la tourmente INVESTIGATION | La Neue Zürcher Zeitung (NZZ) de mercredi 31 janvier raconte une histoire abracadabrante : un médecin du sport bernois a été filmé avec une caméra cachée en train d’administrer de la testostérone à un jeune sportif. Contacté par téléphone, le médecin en question nie en bloc – mais ne confirme pas ses propos par mail.

Fancy Bears | Le dopage autorisé dévoilé Dopage | Depuis quelques jours, Fancy Bears, une équipe de pirates informatiques, prétendument russe, dévoile une série de noms de sportifs, certains très fameux, au bénéfice d’autorisations d’usage de produits interdits à des fins thérapeutiques (AUT). Côté athlétisme, les noms de Mo Farah (GBR) et Dimitri Bascou (FRA) viennent de tomber. L’affaire met le doigt sur une immense problématique du sport de haut niveau, à ce jour passée sous silence.

Dopage | Pourquoi la Russie ? PENSÉE ATHLÉTIQUE | Vendredi 17 juin, la Fédération internationale d’athlétisme (IAAF) a annoncé le prolongement de la suspension de la Fédération russe en cours depuis novembre 2015. Les progrès de la Russie en matière de lutte antidopage sont insuffisants pour permettre au pays de concourir à l’étranger. Conséquence : une des plus grandes nations d’athlétisme ne sera présente ni aux CE, ni aux JO. ATHLE.ch rappelle les faits et s’interroge.

Spécial dopage | 9. Délions les langues des athlètes d’élite ! PENSÉE ATHLÉTIQUE | Dernier épisode de notre série « Spécial dopage » du mardi. Comme il ne suffit pas d’être doué pour gagner, le sportif est contraint d’optimiser tous les paramètres pour avoir une chance au meilleur niveau. Aussi est-il amené à ingurgiter et à employer quantité de produits et de méthodes artificiels qui appartiennent à la « zone grise » et qui, via les AUT, tendent au dopage.

Spécial dopage | 8. Dopage sous contrôle médical PENSÉE ATHLÉTIQUE | Nouvel épisode de notre série du mardi : « Spécial dopage ». Pour atteindre le plus haut niveau, il ne suffit pas d’être extrêmement doué. Il faut encore posséder d’excellentes conditions d’entraînement et un excellent entourage : entraîneurs, masseurs, physiothérapeutes, nutritionnistes et… médecins capables de repérer et de réparer ses moindres failles physiologiques et psychologiques.

Spécial dopage | 7. La « Zone grise » PENSÉE ATHLÉTIQUE | Nouvel épisode de notre série « Spécial dopage » du mardi. Prisonniers qu’ils sont d’un double système d’idées (naturalistes et technoscientifiques, humanistes et transhumanistes), les sportifs sont contraints de tenir un double discours : officiellement, ils sont parfaitement propres (naturels) ; officieusement, ils ingurgitent quantité de produits et de méthodes artificielles, qui tendent au dopage.

Spécial dopage | 6. La technique cache une idéologie PENSÉE ATHLÉTIQUE | Nouvel épisode de notre série « Spécial dopage » du mardi. Dans le monde du sport comme partout, on retrouve le débat philosophique entre « nature » et « technique ». Le sport doit-il être 100% naturel, pur, dénué de tout artifice et de toute technique ? Ou a-t-il le droit de participer à l’optimisation technoscientifique à l’œuvre partout ?

Spécial dopage | 5. Libéraliser le dopage ? PENSÉE ATHLÉTIQUE | Nouvel épisode de notre série « Spécial dopage » du mardi. Au vu de la crise dans laquelle sont plongés l’athlétisme et le sport professionnel en général – le dopage apparaît de mise partout –, on peut être d’avis que la meilleure solution serait de libéraliser une fois pour toutes le dopage. Vraiment ?

Top