Vidéo | WANDERS PRODIGIEUX 8e des MONDIAUX de semi-marathon IMMENSE EXPLOIT | Julien Wanders (Stade Genève) a frappé un gros gros coup samedi aux Mondiaux de semi-marathon à Valence (ESP). Suite à une course d’attente jusqu’au 15e kilomètre, le Genevois de 22 ans a fini en trombe, le dernier 5000 m sous les 14’ ( !). Il termine PRODIGIEUX 8e et MEILLEUR Européen, en 1h01’03, scalpant au passage, entre autres, le Turc d’origine Kenyane Kaan Kigen Ozbilen, ultra-dominateur des Europe de cross. Interview-réaction d’un jeune Wanders tout simplement heureux.

.

Les temps de passage du Genevois :

– 14’32 au 5 km
– 29’28 au 10 km (14’57)
– 44’13 au 15 km (14’44)
– 58’06 au 20 km (13’53, vent dans le dos)

La course est remportée par le double tenant du titre Geoffrey Kamworor (KEN) en 1h00’02. Wanders à 1’01 seulement.

« Aujourd’hui, je peux le dire : je suis tout simplement fier de moi », conclut Wanders à l’interview. Nous aussi ! Avec sa 8e place, il réussit le meilleur résultat suisse de tous les temps en championnats du monde de semi-marathon. Avant lui, le Valaisan Stéphane Schweickhardt s’était classé 10e et 13e, pile le rang de Wanders sur les listes de départ de ce jour à Valence.

Côté féminin, Fabienne Schlumpf réussit une très belle course elle aussi.  Elle se classe 16e en 1h10’36, à 19 secondes seulement de son record suisse (1h10’17) ; et ce malgré un « pit-stop » express pour cause de problèmes intestinaux. Comme Wanders, elle réalise néanmoins le meilleur résultat suisse de tous les temps en championnats du monde de semi, devant Franzisca Rochat-Moser, 17e. De bon augure pour les suite…

Commentaires

commentaires

Auteur

3 Comments

  1. Alexandre said:

    La meilleure performance absolue de tous les temps pour un athléte suisse dans les compétitions de course…à mon avis, seul Werner Gunthor est devant en athlé !!!
    Par contre, les médias traditionnels incompétents n’ont toujours pas compris.
    Alexandre Overney

  2. Jean Sunier said:

    Julien réussit chaque fois à nous enthousiasmer.
    C’est déjà une star, confiant en ses moyens, mais
    toujours modeste.
    La marque des vrais champions.

*

Top