Kambundji, Sprunger, Wanders : retour sur 4 perfs de folie en une semaine ! EXPLOITS | L’athlétisme suisse vient de vivre 7 jours parmi les plus exceptionnels de son histoire. Avec 4 records suisses, mais surtout 4 performances de folie par Mujinga Kambundji (7"03 sur 60 m), Lea Sprunger (22"88 sur 200 m et 51"28 sur 400 m) et Julien Wanders (60’09 sur semi-marathon). Sans même parler des 11 autres records nationaux élite et jeunesse tombés cet hiver. Mise en perspective chiffrée de ces exploits hors normes.

.
Kambundji devant aux points
D’après les tabelles de cotation de la fédération mondiale (IAAF), c’est Mujinga Kambundji qui a réalisé la performance la plus phénoménale en valeur pure. Ses 7″03 sur 60 m (vidéo) valent 1209 points, contre 1189 pour les 22″88 sur 200 m (vidéo) et 1188 pour les 51″28 (vidéo) sur 400 m de Lea Sprunger et 1187 pour les 60’09 (vidéo) de Julien Wanders sur semi-marathon.

4 meilleures perf européennes 2018 et deux Top 5 de tous les temps
Les 4 chronos font office de référence continentale 2018. De plus, aussi bien Kambundji que Wanders se hissent dans le Top 5 européen de tous les temps. Complétement fou. Sprunger pointe pour sa part au 28e (200 m) et 39e (400 m) rangs de ces mêmes listes continentales, principalement derrière des athlètes de l’ancien bloc soviétique.

Des temps du meilleur niveau mondial
Les 4 exploits suisses tiennent aussi le choc sur la scène mondiale : Kambundji et Sprunger détenaient même les meilleurs chronos mondiaux 2018, avant d’être devancées de peu la nuit dernière lors des Trials américains. Kambundji est désormais 2e pour un centième sur 60 m et Sprunger 2e sur 200 m et 4e sur 400 m. Wanders est pour sa part 10e. 7 des coureurs devant lui ont réussi leur chrono il y a dix jours aux Emirats arabes unis.

Sur les listes mondiales de tous les temps, Kambundji apparaît à un invraisemblable 24e rang, tandis que Sprunger est 68e (400 m) et 77e (200 m). Wanders est pour sa part 178e mondial et incroyable 9e semi-marathonien non-africain, devancé sur les listes uniquement par : Marilson Gomes dos Santos (BRA/59’33), Ryan Hall (USA/59’43), Zane Robertson (NZL/59’47), Sondre Moen (NOR/59’48), Fabian Roncero (ESP/59’52), Dathan Ritzenhein (USA/60’00), Callum Hawkins (GBR/60’00) et Jake Robertson (NZL/60’01). Les deux frères Robertson et le nouveau recordman d’Europe du marathon Moen sont comme Wanders basés à Iten, au Kenya.

Les 4 immenses exploits suisses de la semaine résumés en chiffres

Mujinga Kambundji | 7″03 sur 60 m | 1209 points IAAF
Record suisse (ancien en 7″11 par elle-même)
Europe 2018 : 1ère
Monde 2018 : 2e
Europe All-Time : 5e
Monde All-Time : 24e

Lea Sprunger | 22″88 sur 200 m | 1189 points IAAF
Record suisse (ancien en 22″96 par Mireille Donders)
Europe 2018 : 1ère
Monde 2018 : 2e
Europe All-Time : 28e
Monde All-Time : 77e

Lea Sprunger | 51″28 sur 400 m | 1188 points IAAF
Record suisse (ancien en 51″41 par Anita Protti)
Europe 2018 : 1ère
Monde 2018 : 4e
Europe All-Time : 39e
Monde All-Time : 68e

Julien Wanders | 60’09 sur semi-marathon | 1186 points IAAF
Record suisse (ancien en 60’42 par Tadesse Abraham)
Europe 2018 : 1er
Monde 2018 : 10e
Europe All-Time : 5e
Monde All-Time : 178e
.

Commentaire : La bonne vague prise par l’athlétisme suisse depuis les championnats d’Europe de 2014 à Zurich est en train de se transformer en raz de marée. En plus des perfs de valeur mondiale des Kambundji, Sprunger et autres Wanders, trois autres impressionnants records suisses élite (Géraldine Ruckstuhl et Caroline Agnou au pentathlon, Sarah Atcho sur 300 m) et 9 records suisses U23 et juniors ont été battus durant cette saison indoor. Pour un total de 16 records nationaux en quelques semaines !

La Suisse est-elle en voie de devenir une grande nation d’athlétisme ? Son ascension, l’été dernier, en Super League, parmi les huit meilleurs pays du continent, le laisse augurer. En même temps, alors que la pointe brille comme jamais dans certaines disciplines, la base est en perte de vitesse. De plus, seuls les spécialistes s’enthousiasment : le grand public ne suit pas. Ce week-end, la Salle de la Fin du monde n’était que maigrement garnie à Macolin. Alors qu’en France, en Allemagne, en Angleterre, pour ne pas parler de la Pologne, les joutes nationales se sont déroulées dans des enceintes débordant de spectateurs…

.
Les autres records suisses de l’hiver

Géraldine Ruckstuhl, 4455 points au pentathlon
Caroline Agnou, 4440 points au pentathlon
Sarah Atcho, 36″89 sur 300 m

U23
Ajla del Ponte, 7″24 sur 60 m
Angelica Moser, 4,41 m à la perche

U20
Carlos Kouassi, 15,50 m au triple
Alina Tobler (triple), 12,56 m au triple
William Reais (200 m), 21″39 sur 200 m
Ricky Petrucciani, 47″14 sur 400 m
Finley Gaio, 7,43 m en longueur
Yasmin Giger, 53″87 sur 400 m
Annik Kälin, 6,16 m en longueur

Commentaires

commentaires

Auteur

Autres articles en lien avec ce sujet

*

Top