Escalade | Tade Abraham: « Je vais tout donner : je me réjouis ! » INTERVIEW |Où en est Tadesse Abraham ? Malade la semaine dernière à Bâle, le Genevois d’adoption et champion d’Europe du semi-marathon s’est-il refait la cerise ? Quelles sont ses chances de décrocher une troisième victoire consécutive à l’Escalade de Genève ? Interview exclusive ci-dessous.

.
Photo : Tade l’an dernier à l’arrivée de la Course de l’Escalade avec le charismatique président de l’épreuve Jean-Louis Bottani. (c) Daniel Mitchell/ATHLE.ch

Comment va Tadesse Abraham ?
Ça va mieux mais je ne suis pas encore complètement guéri. Je cours et dors, mais tousse encore pas mal. Je me suis préparé comme d’habitude. Mais ces jours, ça me grattait encore méchamment dans la gorge et la poitrine.

A combien estimes-tu tes chances de victoire ?
C’est difficile à dire… Ce qui est sûr, c’est que je ne suis pas à 100%. A l’entraînement, les jambes ne tournent pas comme d’habitude. Le feeling n’est pas top-top. Je ne suis pas une machine : depuis 2008, j’ai toujours été en forme en fin d’année, là, ça ne roule pas aussi bien. Mais je me réjouis quand même de courir. Je vais partir avec, voir ce que font les autres. Comme toujours, je vais tout essayer, tout donner. Et on verra bien ce que ça donne. La fête sera de toute façon belle.

Qui sont les plus dangereux adversaires ?
Il y a comme chaque année du monde au portillon. Pour moi, ce sont Julien Wanders (Stade Genève) et Patrick Ereng (KEN) qui ont les meilleures chances de gagner. J’ai d’ailleurs dit à Julien de se méfier de Patrick : il n’a pas couru la semaine dernière, il pourrait tout à coup être très fort demain. Il y a aussi le champion d’Europe de 3000 m steeple, le Français Yoann Kowal, le Kenyan Fredrick Kiptoo, le Marocain Soufiyan Bouqantar et plein d’autres, mais pour moi, au final, ça va se jouer entre Patrick et Julien.

Combientième sera Tade à l’arrivée ?
Ça, je te le dirai à l’arrivée !

Quel est ton programme pour la suite ?
Pour l’instant, je suis content d’être ici, à Genève, avec ma famille. Je me réjouis de courir demain à l’Escalade, même que j’ai vu à l’entraînement que ça n’allait sûrement pas le faire cette année. Mais je vais me donner à fond. Ensuite, je vais me préparer pour mon grand objectif 2018 : le marathon des Championnats d’Europe à Berlin. Après les Europe, j’aurais cette fois le temps de préparer les courses en ville de fin d’année. Je me réjouis déjà d’être en forme comme Julien et de me battre avec lui pour la victoire.

***

Vous l’avez sans doute déjà entendu : un Circuit de course est en train d’être mis sur pied pour 2018, avec La Corrida Bulloise, le Basler Stadtlauf, l’Escalade de Genève et la Course Titzé de Noël à Sion. Avec les deux stars suisses (et genevoises) d’exception Julien Wanders et Tadesse Abraham à la lutte ? Ce serait une aubaine !

Lien vers notre dossier spécial Course de l’Escalade

 

Commentaires

commentaires

Auteur

Autres articles en lien avec ce sujet

*

Top