Vidéo et photos | Sourires et records à la 4e Romande Energie Run RUNNING | Dimanche, quelque 2000 participants ont profité des conditions parfaites pour la pratique de la course à pied pour participer à la quatrième édition de la Romande Energie Run, sur 10 km, semi-marathon, en relais ou l’après-midi dans le cadre des courses enfants. La perf du jour a été réussie en solitaire par l’Ethiopien Sisay Yazew, qui a avalé les 21,097 km en 1h05’07 : record du parcours pulvérisé de plus de 4 minutes. Tsige Worku (ETH), Céline Monnard (US Yverdon) et le duo Adrian Caaveiro/Vitor Moutinho sont les autres vainqueurs élite. Que de sourires toute la journée durant.

.
Highlight vidéo


Images: (c) Frédéric Laurent

Galerie photos

« 1 de 7 »

Le premier départ de la Romande Energie Run a été celui du 10 km Walking/Nordic Walking, à 9h45 à Gland. Dans la joie et la bonne humeur, quelque 100 marcheurs ont ouvert le bal. C’est le Genevois Juan-Carlos Barreiro qui a été le premier à rejoindre le Stade de Colovray à Nyon, en 1h05’08, quasi le même temps que le meilleur élite sur le semi. Nadine Vital Brondex est arrivée à peine 16 secondes plus tard.

Yazew et Worku dominent le semi
A 10h30, au départ d’Allaman, les semi-marathoniens étaient d’autant plus prêts que la météo était parfaite (fraîcheur automnale et doux soleil) et que le champion d’Europe par équipe de la spécialité Julien Lyon était présent pour prodiguer des conseils. Juste avant le départ, un homme est venu se placer en première ligne : Sisay Yazew, le vainqueur 2016 des 20KM de Lausanne. Dès les premiers mètres, il a été clair que l’Ethiopien basé à Genève allait gagner tout seul, loin devant, la 4e édition de l’épreuve phare de la Romande Energie Run. Après avoir passé aux 10 km en moins de 30’, il n’était pas moins clair qu’il allait établir un nouveau record de parcours. Il a rejoint Nyon à 11h35, pour franchir la ligne d’arrivée en 1h05’07, 4 minutes et 18 secondes plus vite que le meilleur chrono établi en 2015 par son compatriote Belechew Kifle (1h09’25), lui aussi Ethiopien. Côté féminin, c’est l’Ethiopienne bien connue par chez nous Tsige Worku qui l’a emporté, en 1h19’56. « Je suis contente de ma course, et simplement heureuse d’être là », a soufflé l’ancienne athlète de très haut niveau.

Un duo vainqueur du 10 km
C’est également à 10h30 que s’est joué le départ de la Short Run, les 10 km. A 11h05, Adrian Caaveiro et Vitor Moutinho ont rejoint, ensemble, en copain, l’arrivée. « On a décidé de courir ensemble. On prépare un semi-marathon dans deux semaines au Portugal », ont souri les deux compères. Côté féminin, Céline Monnard de l’US Yverdon a beau avoir battu de 45 secondes son temps de l’an passé, mais n’était pas contente pour autant : « Je n’avais pas de bonnes jambes aujourd’hui, comme déjà toute la semaine. J’espère que ça ira mieux pour mes prochains objectifs. »

« Suite à cette belle journée je peux le dire avec soulagement : la saison 2017 était une réussite aussi bien sur le plan sportif que professionnel, maintenant place aux vacances », souriait la Présidente de l’organisation Lea Sprunger, en l’honneur de qui un apéritif avait été organisé pendant l’arrivée du semi-marathon à Colovray.

Les meilleurs Résultats

Hommes (21,1 km)
1. Yazew Sisay (ETH/Petit-Lancy) 1h05’07 (Record du parcours)
2. Michael Enzmann (La Neuveville) 1h17’14
3. Alioune Dieng-Kambel (Vernier) 1h17’41

Femmes (21,1 km)
1. Tsige Worku (ETH/Echallens) en 1h19’56
2. Penuel Kiondo (Grand-Lancy) en1h25’56
3. Catherine Howard (GBR) en 1h25’59

Hommes (10 km)
1. Adrian Caaveiro (Morges) en 34’44
1. Vitor Moutinho (Morges) en 34’44
3. Marc Thiemard (Nyon) en 35’04

Femmes (10 km)
1. Céline Monnard (Cheseaux-Noréaz) en 38’30
2. Sandy Robatel (Nyon) en 41’15
3. Giulia Zappacosta (Lausanne) en 41’41

Lien vers les résultats complets

 

 

Commentaires

commentaires

Auteur

Autres articles en lien avec ce sujet

*

Top