800 m | Hoffmann pulvérise son record en Italie INTERNATIONAL | Lore Hoffmann (CA Sierre) a amélioré de plus d’une seconde et demie son record sur 800 m mardi soir à Rovereto (ITA) en terminant 6e face à des adversaires du meilleur niveau international.

.
Révélation 2017 de l’athlétisme romand, Lore Hoffmann a été chronométrée en 2’03″03 sur 800 m mardi soir dans le cadre du prestigieux « Palio Della Quercia » à Rovereto : record valaisan, 4e performance romande de tous les temps. Tout ça lors de son tout premier meeting international, pour la première fois face à des adversaires du meilleur niveau mondial. « Ça fait peur. Quand tu vois sur les listes une championne du monde, une vice-championne olympique et des filles qui ont déjà couru sous les deux minutes, c’est quand même très impressionnant. Et encore plus quand tu te retrouves avec elles en chambre d’appel », raconte la Sierroise.

Sur le plan national, mis à part la détentrice du record suisse Selina Büchel, aucune Suissesse n’a couru aussi vite depuis près de 15 ans : « Je me sentais bien, je suis passée en 59 secondes au premier 400 m, plus vite que jamais, mais je n’avais pas l’impression que ça allait si vite. Dans un peloton comme ça, il y a plein de choses à gérer et les sensations sont très différentes que d’habitude. Avant la course, je pensais juste pouvoir suivre les autres. Au final, j’ai dû me battre et replacer tout du long. C’était tellement intense qu’à l’arrivée je ne comprenais plus rien ».

Moins de deux secondes devant Hoffmann, la course a été remportée par la vice-championne olympique et du monde burundaise Francine Niyonsaba, qui au même titre que la grande dominatrice mondiale de la discipline Caster Semenya est présentée de manière polémique comme une athlète hyperandrogyne. « Les gens se trompent. C’est vrai que quand on la voit à la télé, on dirait un garçon, mais en vrai elle ressemble tout à fait aux autres filles », raconte l’athlète du CA Sierre.

A Rovereto, Hoffmann a vécu une nouvelle expérience enrichissante dans une année déjà fort riche, qui l’a vue prendre la 5e place des Europe U23 pour son premier championnat international : « C’est fou, je gagne plus de 2 secondes par année, c’est énorme. Je ne sais pas combien de temps ça va continuer ». Ces prochaines semaines, elle sera encore en lice aux championnats suisses Team et de relais avec la COA Valais-Romand, ainsi qu’aux Championnats suisses espoirs.
.

 

Commentaires

commentaires

Auteur

Autres articles en lien avec ce sujet

*

Top