Mondiaux J4 | Meilleures photos et commentaires sur le vif LONDON 2017 | Les Mondiaux de Londres continuent à proposer rebondissements, moments intenses, succès et défaites à la chaîne. Retrouvez ci-dessous : les meilleures images de notre photographe Daniel Mitchell, avec les athlètes suisses, et quelques-unes de nos impressions, réactions, frustrations, excitations, déceptions, soulagements and so on.

.
Photos : (c) Daniel Mitchell/ATHLE.ch

On a adoré | Journée faste pour les Suisses
Nous autres fans d’athlétisme suisse, des journées comme celle de ce lundi, on en redemande ! A part la toute fraîche championne d’Europe juniors Yasmin Giger, partie trop crânement dans sa série de 400 m haies, tous les autres Suisses ont rendu une copie exemplaire, se qualifiant à la place pour le prochain tour : Alex Wilson pour les demi-finales du 200 m, Petra Fontanive et Lea Sprunger de même sur 400 m haies (réaction ici) et… Kariem Hussein sur la même distance pour la grande finale mondiale. Après avoir été l’ombre de lui-même en série, il s’est de nouveau qualifié, en ayant de la chance, mais cette fois en faisant le job : en 49″13, Hussein se classe deuxième de sa course après avoir semblé mal en point sur la 8e haie et avoir profité du capotage de deux excellents adversaires, dont le vainqueur d’AthletiCAGenève, le Français Mamadou Kasse-Hanne. Affaire à suivre : nous on est tout excité, mais ça va être dur de chez dur.

On est perplexe | La barrière de Röschti n’est pas un mythe
Les Romands amoureux d’athlétisme bénéficient certes d’un « service inédit » en matière de retransmission d’athlétisme, avec environ 50 heures d’athlétisme en Live, comme le proclame dans tous ses articles le site de Swiss Athletics, mais sont lésés par rapport à leur compères Suisses-allemands. Vous auriez voulu vivre chaque essai de nos excellentes heptathloniennes ? Vous voulez voir les Suisses se préparer avant les courses ? Vous souhaitez entendre une réaction suite à leur épreuve ? Par exemple celle de Lea Sprunger suite à sa victoire en série ? Vous n’avez qu’une possibilité : quitter John Nicolet et Marc-André Berset sur la RTS pour Patrick Schmid, Mario Gehrer et Jann Billeter sur SRF. Dommage.

On a adoré | Des frissons avant, pendant et après la finale du 1500 m
22h40, plus qu’une course au programme, la finale du 1500 m féminin avec un plateau de rêve : des stars à la pelle, venues des 4 coins du monde, face à l’idole locale Laura Muir, armée de tout son panache. Le stade plein à craquer trépigne d’impatience. 22h47, entrée des athlètes : première standing ovation pour Muir, lors de son passage devant la tribune. Pour le public londonien connaisseur, ses adversaires ne sont pas en reste.

22h50, c’est parti et c’est Muir qui se place en tête. Pendant les deux premiers tours, c’est elle qui mène le bal, à un rythme modeste, avec la tension qui augmente mètre après mètre sur ses talons et partout. Et puis c’est parti, la Néerlandaise Sifan Hassan, l’une des grandes favorites, n’y tient plus et accélère, emmenant tout le peloton derrière elle. A 300 m de la ligne, l’autre grande favorite Faith Kipyegon (KEN) en remet une couche. Derrière, personne ne semble pouvoir suivre, personne sauf… Muir qui part à la poursuite des deux stars sans complexe avec une seule idée en tête : la victoire.

Alors on y croit, tout le stade y croit, elle revient, mètre par mètre, avant de payer ses efforts. Dans la dernière ligne droite, elle reprend certes Hassan, quasi à l’arrêt, mais se fait avaler par l’Américaine Jenny Simpson qui, comme chaque fois depuis son titre mondial de 2011, a parfaitement dosé son effort ; puis encore par Caster Semenya, revenue de très loin arracher le bronze. Muir est au sol, battue, tout le stade peine à reprendre son souffle. Il retrouve ses esprits en même temps que la star britannique de la soirée, souriante et malicieuse à l’interview. Pour recevoir un dernier assourdissant tonnerre d’applaudissements. Moments magiques. Le rendez-vous est d’ores et déjà pris pour le 5000 m, sa deuxième discipline à Londres.

Les images de notre photographe peuvent être achetées pour une utilisation libre de droit pour la modeste somme de CHF 20.- ici.

***

Lien vers notre dossier spécial Londres 2017
Lien vers l’horaire et les résultats

Commentaires

commentaires

Auteur

Autres articles en lien avec ce sujet

*

Top