Pluie de records sur les hauts de Montreux! MONTAGNE | Partis sur le coup des 9 heures dans la brume montreusienne, les participants de Montreux-Les Rochers de Naye ont pu profiter ce matin, à défaut de la vue, de températures idéales pour performer sur les versants escarpés du Léman. Si les quelques gouttes de pluie tombant sur la ligne de départ auraient pu jouer les trouble-fête, il en fallait plus pour décourager les 1150 inscrits bien décidés à conquérir les Rochers de Naye avec le sourire. Une participation record qui a réjoui le président du comité d'organisation Francis Brülhart, lequel tire sa révérence en beauté après 36 ans à la tête de la course.

.
Texte et photo: (c) Thomas Gmür/ATHLE.ch

Le spectacle a été grandiose sur les hauteurs de Montreux. Dans la course masculine tout d’abord, le grand favori et vainqueur en titre, le Britannique Robbie Simpson, s’est isolé en tête dès les premiers pourcentages. Décontracté sur la ligne de départ, Simpson a pris beaucoup de plaisir pour sa deuxième participation à l’épreuve : « C’est un superbe parcours. L’enchaînement de montées sèches et de parties roulantes me convient à merveille » avouait-il, tout sourire, une fois l’arrivée franchie. Malgré quelques passages glissants, le Britannique termine en trombe, et émerge du brouillard en solitaire pour couper la ligne en 1h26’42, n’échouant qu’à une minute du record du tracé, toujours propriété de la légende néo-zélandaise Wyatt. Aucun regret donc pour ce qui est du chrono : « Je suis parti fort, mais sans concurrence c’était difficile de tenir le rythme. Je reviendrai, c’est sûr », confiait Simpson, actuellement basé sur les hauteurs de St-Moritz. Le rendez-vous est d’ores et déjà pris pour l’année prochaine.

Derrière le Britannique, la lutte pour les accessits s’est jouée entre les meilleurs Helvètes. Parti « à [son] rythme, sans [se] soucier du leader », le Valaisan d’adoption François Leboeuf (CABV Martigny) s’adjuge la deuxième place, tenant en respect le Chaux-de-Fonnier Julien Fleury qui complète le podium. Leboeuf s’est dit satisfait de sa gestion de course et de son état de forme, à la veille d’un « dernier gros bloc d’entraînement » en vue des Mondiaux, qu’il préparera avec les classiques valaisannes.

Nouvelle démonstration de Mathys
Si Simpson a dominé l’épreuve chez les hommes, que dire de Maude Mathys, qui a véritablement écrasé la course dans la catégorie féminine. Malgré quelques crampes survenues à la hauteur de Caux, la Chablaisienne avale les 1600 m de dénivelé positif dans le temps canon de 1h36’37. Elle se paie même le luxe de venir titiller les meilleurs spécialistes masculins, réalisant la 4e meilleure performance du jour, toutes catégories confondues. Après sa démonstration sur les pentes du Moléson il y a deux semaines, Mathys est apparue très affûtée à Montreux, et a prouvé qu’elle était prête physiquement pour les Championnats d’Europe de la spécialité, qui se disputeront dans une semaine dans les Alpes slovènes. « Le travail est fait, place au repos et à la récupération pour les six prochains jours » » a précisé la Vaudoise, qui affiche la forme de sa vie. Elle ne visera pas moins qu’une médaille lors du grand rendez-vous continental. Les spécialistes parlent du titre.

Le podium des dames est complété par deux athlètes romandes. La Valaisanne Laura Hrebec, certes reléguée à plus de dix minutes de Mathys, s’approche en 1h47’39 de son record de 2014. Elle devance la Neuchâteloise Laurence Yerly, laquelle améliore au passage de 40 secondes son temps victorieux de l’an dernier.

A noter encore que sur le « petit » parcours, le sympathique coureur du CABV Martigny César Costa, lui aussi en préparation pour les prochaines échéances internationales vétéran, s’est imposé avec aisance dans un nouveau temps record de 47’14. La fondeuse bernoise Nathalie Von Siebenthal a quant à elle fait parler sa puissance en dominant la course féminine sur ces 9 km.

Lien vers les résultats complets

.


Commentaires

commentaires

Auteur

Autres articles en lien avec ce sujet

*

Top