Wanders en 28’06 sur 10’000 m : « J’aurais aimé que le lièvre parte plus vite » EN STADE | Samedi à Huelva (ESP), Julien Wanders (Stade Genève) a une nouvelle fois frappé un grand coup. En 28’06, il a non seulement remporté la course comptant pour les Championnats d’Espagne, mais encore réussi le meilleur chrono européen et troisième mondial 2017. Il a manqué de moins d’une seconde le record suisse U23 de Markus Ryffel et n’est resté qu’à 14 secondes de la meilleure marque suisse absolue de Christian Belz. Fixés à 27’45, les minima pour les Mondiaux de Londres n’étaient pas loin non plus.

.
Photo : (c) Thomas Gmür/ATHLE.ch

En 28’06, Julien Wanders a amélioré samedi de plus d’une minute sa meilleure marque sur 10’000 m. Il figure désormais à la deuxième place romande et quatrième suisse de tous les temps. Seuls Christian Belz (27’53), Markus Ryffel (27’54) et le Valaisan Stéphane Schweickhardt (28’02) le devancent encore de quelques secondes sur les listes.

Une bonne transition de la route à la piste

A Huelva, Wanders a dominé de la tête et des épaules la course comptant comme championnats d’Espagne. Deuxième et meilleur Espagnol, Juan Antonio Perez Moreira termine à 40 secondes. Le Genevois raconte : « Je suis content de gagner et le temps n’est pas trop mal, c’est une bonne transition de la route à la piste. Le seul problème, c’est que le lièvre était pour les Espagnols et je n’ai donc pas pu demander un rythme assez élevé. Si j’avais pu choisir, j’aurais demandé 13’50 au 5000 m. Je pense que j’avais les jambes pour faire un gros temps aujourd’hui, mais ce n’est pas grave ». « Le lièvre m’a tiré jusqu’au 8000 m, c’était déjà bien. Après 5000 m (14’12) je lui ai demandé d’accélérer parce que le meilleur Espagnol était déjà un peu lâché. Mais il n’avait pas vraiment la pêche pour aller plus vite. Les deux derniers kilomètres, je les ai courus tout seul ».

Au final, Wanders boucle les 10 km à une moyenne de 2’48 au km, en Negativ Split, soit avec une deuxième moitié de course plus rapide que la première (14’12, soit 2’50 de moyenne jusqu’au 5000 m, puis 13’54, soit 2’47 de moyenne en deuxième moitié de parcours).

Même s’il n’est resté qu’à 21 secondes des minima mondiaux sur cette distance, le gros objectif de Wanders reste le 5000 m : « En principe, je ne referai pas de tentative. Le focus est maintenant sur le 5000 m ! Le premier est prévu le 27 mai à Oordegem (BEL) pour tester les sensations. Si les minimas (13’22) tombent directement, je les prendrai bien sûr avec plaisir ».

Commentaire : Le jeune Wanders (21 ans) navigue actuellement sur une vague incroyable. A un niveau exceptionnel. A chaque sortie, on se demande ce qui est possible – et il fait mieux encore. Son corps et sa tête semblent de plus en plus s’adapter à la course de haut, et même de très haut niveau. Jusqu’où ira-il ? S’il est épargné par les blessures, assurément très loin.

Lien vers les résultats complets

 

Commentaires

commentaires

Auteur

Autres articles en lien avec ce sujet

*

Top