Maryam Jamal championne olympique 5 ans après ! NEWS | L'ancienne sociétaire du Stade Lausanne Maryam Jamal (née Zenebech Tola) est devenue hier championne olympique des Jeux de Londres 2012 sur 1500 m. Les disqualifications pour dopage des Turques Alptekin et Bulut ont été officialisées par l'IAAF. Jamal, 3e à Londres sous le maillot du Bahreïn, reçoit l'or d'une course dans laquelle 6 des 12 participantes sont impliquées dans des affaires de dopage. Petit retour sur la carrière de la charmante Ethiopienne.

.
Photo : 20KM de Lausanne (2002)

Tombée du ciel en 2002 par chez nous, la charmante Zenebech Tola a été comme une aubaine pour nos yeux d’amoureux d’athlétisme et de course à pied. Aubaine qui nous a fait rêver et en a vécu des vertes et des pas mûres.

La pauvre et frêle petite Ethiopienne a atterri dans une collocation de coureurs réfugiés sur les bords du Léman, avant d’être recueillie et soutenue par Jean-Jacques Dumont, entraîneur émérite et humaniste du Stade Lausanne, trop tôt disparu. Très vite, elle a fait parler d’elle, en remportant haut la main les petits meetings de la région, puis les 20KM de Lausanne et toutes les grandes courses en Suisse. Très vite, les personnalités de l’athlétisme romand l’ont repérée et se sont intéressées à elle.

En 2003, elle fait ses débuts internationaux à Athletissima, où elle obtient une place de départ sur 3000 m ; course dont elle finit dernière. Sous la houlette de Jean-François Pahud, elle affute ses armes désormais de niveau international. Après avoir plusieurs fois demandé en vain la nationalité suisse, puis française, elle devient le 26 janvier 2005 citoyenne du Bahreïn.

Cette même année, elle est la révélation du demi-fond mondial. Avant d’être championne du monde 2007 et 2009. Depuis hier, elle est également championne olympique 2012. Parce que les autres ont triché. Ses plus grands succès, elle les a fêtés sous la houlette de son entraîneur de mari Tareq Sabt Hasan, bien connu par chez nous sous le nom de Menachu Taye : réfugié politique lui aussi, devenu interprète, ami, mari, puis entraîneur de Zenebech. Aujourd’hui, il est agent immobilier en Ethiopie.

En très peu de temps, la petite Ethiopienne est devenue une grande star mondiale. Convoitée par tous, elle a été une des premières égéries publicitaires africaines de Nike. Non plus sous le nom de Zenebech Tola, mais de Maryam Yusuf Jamal. Non plus pour l’Ethiopie, mais pour le Bahreïn. Longtemps, elle était encore souvent de passage à Lausanne, non plus dans une grande collocation mais à l’hôtel. Toujours avec le même sourire enfantin, la même gentillesse. Aujourd’hui, elle vit à St. Moritz avec Homiyu Tesfaye, l’un des meilleurs spécialistes allemands actuels de demi-fond.

Bref historique

Naissance le 16 septembre 1984

Arrivée en Suisse comme réfugiée politique en 2002

Débuts internationaux à Athletissima en 2003. Elle finit dernière du 3000 m

Révélation du demi-fond mondial de l’année 2005

Médaille de bronze aux Championnats du monde en salle en 2006

Championne du monde 2007 et 2009

Championne olympique 2012 depuis le 29 mars 2017.

Commentaires

commentaires

Auteur

Autres articles en lien avec ce sujet

*

Top