Sprunger, Antille et Fringeli à la conquête du titre national multiples CHAMPIONNATS | Ce week-end à Macolin, dans le cadre du Meeting de la LA Bern, se jouent les Championnats suisse multiples (heptathlon pour les hommes, pentathlon pour les femmes). Pas moins de trois Romands seront au départ avec l’ambition de l’emporter : Ellen Sprunger (COVA Nyon), Flavien Antille (CABV Martigny) et le tenant du titre Jonas Fringeli (LC Turicum).

.
Photos : Athletix.ch

La Vaudoise Ellen Sprunger (2010, 2012 et 2013), le Valaisan Flavien Antille (2014) et le Jurassien Jonas Fringeli (2011, 2012, 2013 et 2016) ont tous trois déjà été sacrés champions suisses indoor. A eux trois, ils cumulent pas moins de 8 titres nationaux élite en salle.

Duel romand chez les hommes
Titré à 4 reprises, Fringeli a remporté l’épreuve les deux seules fois (en 2012 et 2013) où celle-ci était disputée comme cette année sous la forme officielle de l’heptathlon ; et non en sa version réduite qu’est le pentathlon. Le meilleur spécialiste suisse de ces dernières années – international l’été dernier – se présente comme grand favori. Mais attention, Antille est toujours prêt à se surpasser.

Conflit de générations côté féminin
Pour espérer s’imposer, Sprunger devra pour sa part résister aux assauts des deux jeunes stars suisses de la discipline : la championne d’Europe U20 Caroline Agnou (SATUS Biel-Bienn) et la championne du monde U18 Géraldine Ruckstuhl (STV Altbüron). A noter également dans le concours féminin la présence de la vice-championne suisse de l’an dernier Julia Francesca Kropf (TSV Düdingen), qui aura toutefois très fort à faire pour se hisser sur le podium cette année. Les deux autres grandes adversaires de Sprunger, Linda Züblin et Michelle Zeltner ont mis un terme à leur carrière.

La compétition masculine se déroulera sur deux jours, de samedi 12h40 (60 m) à dimanche 17h30 (1000 m). Tandis que les femmes s’affronteront sur la journée de dimanche, de 10h50 (60 m haies) à 17h20 (800 m).

Lien vers l’horaire et la liste des participants

Commentaire ATHLE.ch

L’été dernier, l’avenir athlétique d’Ellen Sprunger était incertain. « Peut-être que j’arrête », avait-elle soufflé durant la saison. « On verra si, après la pause, j’ai envie de retourner à l’entraînement ou pas ». Impossible, aujourd’hui, de faire mine de rien. Pour l’athlétisme romand et suisse, c’est une très bonne nouvelle : la grande sœur de Lea a remis l’ouvrage sur le métier en octobre dernier pour briller de nouveau sur les pistes. Pourquoi pas plus que jamais cet été ?

Une chose est sûre : tous les fans d’athlétisme se réjouissent déjà de la voir dans ses œuvres sur les stades. Idem pour Fringeli et Antille, qui vont eux aussi laisser un gros trou quand ils ne seront plus là.

Commentaires

commentaires

Auteur

Autres articles en lien avec ce sujet

*

Top