Vidéo | Tendance | Color Run : à quoi bon ? STOP CHRONO | ATHLE.ch inaugure une nouvelle rubrique : « Stop chrono », parce que ça ne doit pas toujours être la course. Pour prendre le temps de partager les idées, les quatre vérités d’un acteur fameux, important – ou pas du tout – du monde de l’athlétisme et de la course à pied romands. A chaque fois, l’invité nous reçoit dans le lieu de son choix. Pour cette première, Pierre Morath nous accueille dans ses bureaux de Carouge. Pour parler, entre autres, de Color Run, de course populaire, d’athlétisme, de compétition, de fête, du Spiridon, etc.

o
Photos : par Daniel Mitchell

Samedi, la course Run 2 Run à Carouge, dont l’organisation est emmenée par le Genevois Pierre Morath, mordu d’athlétisme et de course à pied, se conclura par une… Color Run. Ou plutôt par la Color Carouge, puisque la course n’est pas labellisée. Course sans chronomètre, durant laquelle les coureurs sont abondamment arrosés de musique et de poudres colorées, avant de faire la fête à l’arrivée. Né il y a 3 ans aux Etats-Unis, le phénomène est des plus tendance et attire de plus en plus de monde. Avec quelles conséquences pour notre sport ?

Pierre Morath est depuis des années au plus près tant des athlètes élites que des coureurs populaires romands. Dans le premier « Stop chrono », il nous parle – dans une discussion parfois haute en couleurs – de « Color Run », de rassemblements populaires, de courses pédestres, d’athlétisme, et… du pont que lance la « Color Carouge » entre les deux. Et si Sebastian Coe, le tout nouveau président de la Fédération internationale d’athlétisme, en prenait de la graine ?
o

Nous avons sélectionné pour vous dans cette vidéos les meilleurs moments de la discussion. Si vous souhaitez écouter l’intégralité de l’enregistrement, il est disponible ici.

Lien vers la course Run 2 Run de samedi à Carouge
o
o

Commentaires

commentaires

Auteur

Autres articles en lien avec ce sujet

*

Top